« Une petite géographie » et « Abrégé de l'histoire des prophètes »

Description

Jughrāfīyah–'i kūchak (Une petite géographie) est un texte de géographie pour étudiants. Il commence par une définition de la géographie (« science qui nous révèle les villes, les montagnes et les rivières sur terre ») et une étude des points cardinaux. Les caractéristiques de base de la surface de la Terre sont ensuite définies et dans certains cas clarifiées (comme pour les continents et les océans) à l'aide d'exemples. L'ouvrage continue en abordant les frontières de l'Afghanistan, ses chaînes de montagnes et ses rivières. Il inclut également de courtes entrées sur sa population, sa capitale, son gouvernement et ses divisions politiques, ainsi que sur les villes majeures afghanes et sur les établissements d'enseignement secondaire connus. La partie sur l'Afghanistan est suivie d'une présentation des continents, accompagnée d'une liste de leurs principales rivières, montagnes, pays et villes célèbres. Un court guide destiné aux professeurs, visant à leur faciliter l'enseignement des points cardinaux aux élèves, constitue un des intérêts notables de l'ouvrage. Ce dernier est relié avec un autre manuel intitulé Khulāṣah–'i tarīkh–i anbiyā (Abrégé de l'histoire des prophètes). Cet ouvrage débute par une définition de l'histoire, « science qui nous enseigne la vie des grands personnages, tels que les prophètes […], ainsi que les circonstances des peuples et des nations passés, et les raisons de leur progrès et de leur déclin ». Il s'ensuit une série de courtes biographies de plus de 20 prophètes et figures religieuses vénérés dans la religion musulmane, dont les prophètes Adam, Hoûd, Abraham et Moïse. La dernière partie est consacrée à la Vierge Marie et à ce qui est considéré comme la prédiction par son fils Jésus de la venue du prophète Mahomet. Les deux ouvrages furent publiés en 1922 sous les auspices du ministre de l'Éducation, Hayatullah Khan (1888–1929), frère du roi afghan Amanullah Khan (1892–1960, règne : 1919–1929) et plus tard ministre de la Justice (1925). Celui–ci fut ensuite tué lors de l'insurrection qui fit tomber son frère du trône en 1929. Les deux livres parurent dans des éditions tirées à 10 000 exemplaires.

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016