Histoire de l'Inde britannique

Description

James Mill (1773–1836), philosophe politique et écrivain né en Écosse, était le père du philosophe et économiste John Stuart Mill (1806–1873). Il étudia à l'université d'Édimbourg, fut un pasteur presbytérien habilité et travailla un temps en tant que prédicateur itinérant. En 1802, Mill s'installa à Londres, où il commença une carrière d'auteur, écrivant des pamphlets, des articles, puis des livres. En 1806, il commença son œuvre monumentale Histoire de l'Inde britannique, qu'il publia en 1817. Mill n'avait jamais voyagé en Inde et ne parlait aucune des langues indiennes. Il se donna comme objectif de recueillir, de lire et d'évaluer la grande quantité de documents écrits sur l'Inde existant dans des langues européennes afin de produire une « histoire critique » complète qui permettrait de juger à la fois les événements abordés et les faits sur lesquels le savoir de ces événements reposent. L'ouvrage, en trois volumes, est organisé en six livres. Le premier livre traite des premières interactions britanniques avec l'Inde, du voyage en Inde du marchand Robert Thorne en 1527 à la situation de la Compagnie des Indes orientales au début du XVIIIe siècle. Le second livre est consacré à l'histoire, à la religion, à la littérature, à la culture de l'Inde antique et, en particulier, à la civilisation hindoue. Le troisième livre aborde la conquête et le régime islamiques, des incursions au IXe siècle à l'Empire moghol. Ce livre se conclut par un chapitre intitulé « Comparaison entre l'état de la civilisation chez les conquérants musulmans de l'Inde et l'état de la civilisation chez les hindous ». Les quatrième, cinquième et sixième livres portent sur l'expansion et la consolidation de la puissance britannique en Inde et la domination de la Compagnie des Indes orientales. L'ouvrage inclut des glossaires de termes, une grande carte dépliante intitulée « Carte de la région orientale de la Perse, avec l'Afghanistan, la Bactriane, la Transoxiane, &c. », au début du premier volume, et une autre carte dépliante, « Carte de l'Hindoustan », au début du deuxième volume. Cette dernière fut compilée et gravée par le cartographe londonien John Arrowsmith. « L'histoire critique » de Mill est connue pour ses jugements sévères de la culture et de la civilisation hindoues, qu'il qualifia « de grossières » et « d'arriérées ». Malgré ses nombreuses limites, l'Histoire de l'Inde britannique de Mill servit d'ouvrage standard de référence sur l'histoire indienne pendant la majeure partie du XIXe siècle.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Baldwin, Cradock & Joy, Londres

Langue

Titre dans la langue d'origine

The history of British India

Type d'élément

Description matérielle

3 volumes : cartes ; 28 x 22 centimètres

Références

  1. Terence Ball, “Mill, James (1773‒1836),” in Oxford Dictionary of National Biography (Oxford, U.K.: Oxford University Press, 2004).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016