Conditions de vie des réfugiés juifs dans des environnements surpeuplés

Description

Cette photographie montre un groupe de réfugiés, dont des enfants et des personnes âgées, partageant une pièce dans un logement de Friedrichstadt (actuelle Jaunjelgava) en Lettonie. Friedrichstadt fut un shtetl de la Zone de Résidence. Avant la Première Guerre mondiale, la population juive de la ville était de 3 200 habitants sur une population totale de 6 500. À la fin de la guerre, elle avait chuté à 800 sur un total de 2 000 habitants. Le Comité de distribution des fonds américains pour le soutien des Juifs victimes de la guerre (renommé plus tard Comité paritaire juif américain de distribution [American Jewish Joint Distribution Committee, ou abrégé en JDC]), fut une organisation humanitaire qui envoya l'un de ses inspecteurs pour enquêter sur les conditions de vie à Friedrichstadt en décembre 1920. Son rapport indiquait que 90 à 95 % des maisons privées avaient été détruites. Les résidents qui avaient fui pendant la guerre commençaient à rentrer chez eux, et ces réfugiés n'avaient nulle part où loger. Le rapport décrit « 32 personnes entassées avec leurs bagages, dans une pièce de 4,5 mètres de long sur 3 mètres de large [...] l'air y était suffocant et lourd [...] Deux [des enfants] étaient atteints de scarlatine, et l'un d'eux mourut le jour-même de cette enquête ». Le JDC fut créé par les Juifs américains de New York pour aider les Juifs démunis d'Europe et de Palestine affectés par la Première Guerre mondiale. La photographie fait partie des archives du JDC, qui contiennent des documents, des photographies, des films, des vidéos, des récits oraux et des objets témoignant du travail de l'organisation de la Première Guerre mondiale à nos jours. Le JDC agit depuis 1914 en tant qu'organisation humanitaire à vocation mondiale dans plus de 90 pays.

Dernière mise à jour : 4 mai 2017