Réfugiés quêtant de la nourriture à Bucarest en Roumanie

Description

Telle cette femme de 75 ans nouvellement arrivée à Bucarest, les réfugiés âgés éprouvaient des difficultés à survivre sur le dur chemin menant à la sécurité pendant la Première Guerre mondiale. La Roumanie rejoignit l'effort de guerre des alliés à la fin du mois d'août 1916. Des parties du territoire devinrent des territoires occupés par l'ennemi. Tout comme dans de vastes régions d'Europe, les maisons des Juifs roumains et les institutions civiques soutenant la vie communautaire furent détruites. Les populations civiles, traitées en ennemis, furent contraintes, par la force ou l'intimidation, de se réfugier dans des endroits encore épargnés par la tourmente. Les premiers efforts pour porter secours aux Juifs roumains appauvris par la guerre incluaient des soupes populaires, la distribution de vêtements et de souliers pour les enfants, et des allocations familiales pour ceux dont les soutiens de famille avaient été enrôlés dans les forces armées ou étaient prisonniers de guerre. Ces efforts étaient organisés par le Comité de distribution des fonds américains pour le soutien des Juifs victimes de la guerre (renommé plus tard Comité paritaire juif américain de distribution [American Jewish Joint Distribution Committee, ou abrégé en JDC]) qui fut fondé à New York après le début de la Première Guerre mondiale. Tant que les Empires germanique, austro-hongrois et russe contrôlaient de vastes territoires et que les États-Unis restaient neutres, les opérations de secours du JDC avaient lieu par le biais du département d'État américain et d'organisations philanthropiques européennes établies comme l'Association pour la colonisation juive à Pétrograd (Saint–Pétersbourg) et l’Israelitische Allianz à Vienne. Après l'entrée en guerre de l'Amérique, il devint plus difficile de faire parvenir des fonds et des fournitures aux populations vivant dans les régions occupées par les puissances centrales. Les conditions sociales de l'après-guerre furent encore aggravées par la guerre territoriale entre la Roumanie et la Hongrie qui suivit l'armistice de novembre 1918. La photographie provient des archives du JDC, qui contiennent des documents, des photographies, des films, des vidéos, des récits oraux et des objets témoignant du travail de l'organisation de la Première Guerre mondiale à nos jours.

Dernière mise à jour : 11 septembre 2017