Esquisse détaillée de la baie et du port de Vigo

Description

Cette carte représentant la flotte engagée à Vigo, en Galice (nord‑ouest de l'Espagne) le 23 octobre 1702, fut gravée par James Basire pour être intégrée dans la Continuation de l'histoire d'Angleterre de M. Rapin : de la révolution à nos jours, rédigée par Nicholas Tindal et publiée à Londres en 1759. Paul Rapin de Thoyras (1661‒1725), était un huguenot français. Son expérience acquise au sein de l'armée anglaise le mena à écrire une histoire des grands événements d'Angleterre afin de les expliquer au reste de l'Europe. Ses écrits furent bien accueillis tant en Angleterre qu'ailleurs, mais au moment de sa mort, il n'avait atteint que la fin du XVIIe siècle. Nicholas Tindal réalisa sa première traduction depuis le français entre 1725 et 1731, puis compléta cette histoire jusqu'à l'accès au trône du roi George II en 1727. La bataille de Vigo, également appelée bataille de Rande, eut lieu durant la deuxième année de la guerre de Succession d'Espagne (1701‒1714). La flotte anglo‑hollandaise, commandée par l'amiral sir George Rooke, était sur le point de rentrer après avoir vainement tenté de prendre Cadix lorsque Rooke apprit que la flotte espagnole, transportant un trésor en provenance des Amériques et escortée de vaisseaux de guerre français, avait jeté l'ancre dans la baie de Vigo. La bataille fut largement remportée par les Anglais et les Hollandais. Tous les vaisseaux français et espagnols furent capturés, envoyés par le fond, échoués ou incendiés par leur équipage. Bien que les Espagnols eussent déjà en grande partie déchargé leur cargaison de lingots d'argent, les vainqueurs récupérèrent une quantité importante de trésor et de marchandise. Ils entreprirent de remorquer le Santo Cristo de Maracaibo jusqu'en Angleterre, mais ce vaisseau, le plus grand des galions de la flotte espagnole, heurta un rocher et sombra à l'embouchure du port. L'incident fut adapté par Jules Verne dans Vingt mille lieues sous les mers, où il décrit le capitaine Nemo et son équipage trouvant un trésor parmi les épaves gisant sur les fonds marins. Cette carte, dont le nord est orienté vers la partie inférieure gauche, montre les forts pris par les Britanniques et l'estacade défensive de mâts et de chaînes franchie par les assaillants. Un cartouche décoratif présente une légende explicative. L'échelle est donnée en miles.

Dernière mise à jour : 2 juin 2017