Pilote du golfe Persique, comprenant le golfe Persique, le golfe d'Oman et la côte du Makran

Description

Pilote du golfe Persique, comprenant le golfe Persique, le golfe d'Oman et la côte du Makran est un guide consacré à la navigation dans le golfe Persique et les eaux adjacentes. Il contient des descriptions détaillées et extrêmement précises des caractéristiques du littoral et des eaux côtières de la péninsule d'Arabie, de l'Iran, de l'Irak, du Makran (aujourd'hui au Pakistan et en Iran) et du golfe d'Oman. Ce document fut publié par le Service hydrographique de la marine des États-Unis en 1920 dans le cadre de son programme de création de guides de navigation dans toutes les régions du monde. Il s'inspire en grande partie des informations contenues de la version britannique du Pilote du golfe Persique qui, contrairement à la version américaine, continue d'être actualisée et publiée à ce jour. Destinés aux navigateurs, les pilotes hydrographiques contiennent des instructions décrivant les caractéristiques des voies navigables et des ports. Ils s'accompagnent souvent de tableaux mis à jour, de listes répertoriant les phares, d'informations sur les conditions météorologiques dominantes, de réglementations portuaires, et d'autres renseignements pertinents pour la navigation maritime. Les utilisateurs sont avisés « qu'à l'exception des ports très fréquentés et leurs abords, aucun relevé à ce jour n'est encore suffisamment complet pour affirmer que tous les dangers ont été identifiés ». En effet, seuls neuf ports ou mouillages sont cités comme ports principaux dans la région abordée dans ce volume. L'ouvrage inclut un glossaire de mots persans, arabes et turcs, une carte délimitant l'étendue de la zone couverte, ainsi qu'un index détaillé des noms géographiques. Les notes générales de navigation présentées dans le premier chapitre sont ponctuées de brefs commentaires culturels concernant, par exemple, les Bédouins, qualifiés de dangereux, la piraterie (décrite comme étant dûment contrôlée), et la coutume d'offrir des présents aux chefs locaux, que l'auteur recommande de respecter. En dehors de ces quelques notes, le guide donne peu d'indications sur les conditions à terre.

Dernière mise à jour : 29 avril 2016