Traité sur la poésie arabe

Description

Tratado de la Poesía Arabe (Traité sur la poésie arabe) est un ouvrage d'Emilio Álvarez Sanz y Tubau, traducteur et interprète, qui fut employé par le haut-commissariat chargé de l'exercice du pouvoir administratif sur le protectorat espagnol au Maroc. Alvarez Sanz vécut dans sa jeunesse à Tanger, où il fut reconnu comme un éminent étudiant de la langue arabe. Il perfectionna par la suite ses connaissances en droit musulman et en langue arabe au sein du séminaire universitaire de l'ordre maronite de Beyrouth. Il reçut sa certification de traducteur-interprète en juin 1912, ce qui lui permit de s'engager dans une carrière au sein des services diplomatiques espagnols. Tratado de la Poesía Arabe fut publié à Tétouan en 1919 et dédié par l'auteur au prince Mulay al-Mahdi Bin Ismail. L'ouvrage débute avec un exposé d'ordre général relatif aux origines et à l'histoire de la poésie arabe. Alvarez Sanz retrace l'évolution de la poésie arabe depuis la pure prose rimée des origines et les rayes (poèmes dans lesquels un vers sur deux rime) jusqu'aux formes les plus évoluées de la poésie classique, au cours de quatre périodes distinctes : Yahilium (période préislamique), Mujdramun (première période ou période islamique), Mualidun (deuxième période après l'islam) et Muhadazun (troisième période englobant l'époque contemporaine de l'auteur). Il décrit l'importance des zocos (concours de poésie organisés à différentes saisons, comme celui d'Ukaz). Il explore par ailleurs les raisons pour lesquelles la déclamation ou l'interprétation chantée de la poésie est privilégiée au détriment de la forme écrite. Il aborde enfin le thème de l'amour comme motif persistant de la poésie arabe. Le livre est divisé en cinq parties : 1. La versification et l'art de la métrique (avec la présentation de 16 formes), 2. La métrique moderne (neuf formes), 3. Le folklore, ou les chansons et chants populaires, 4. Les énigmes et les logogriphes (compositions poétiques spécifiques formées de mots complexes ou de phrases entrecroisées), et, 5. Une sélection d'exemples de « poésie orientale » assortis de poèmes entiers montrant la virtuosité des artistes arabes.

Dernière mise à jour : 17 mars 2016