Plantes des collines de Zor, au Koweït, en Arabie. Archives du relevé botanique de l'Inde, volume VI, numéro 6

Description

Le catalogue botanique Plantes des collines de Zor, au Koweït, en Arabie décrit les plantes présentes sur la côte nord de la baie de Koweït autour de la région qui constitue aujourd'hui le parc national de Jal Az-Zor. Les plantes sont répertoriées par leurs noms botaniques et locaux en arabe et en persan. L'ouvrage contient des notes relatives à la répartition des plantes dans la région concernée, mais aussi ailleurs dans la région du golfe Persique, et au-delà. L'intérêt économique des plantes y est également indiqué. Des spécimens de plantes furent collectés autour de 1907 dans la région par sir Percy Cox (1864‒1937), assisté de Stuart Knox (1869‒1956), tous deux fonctionnaires politiques britanniques en poste dans le golfe Persique. Les spécimens furent ensuite envoyés à Calcutta pour mener des études plus approfondies et rédiger la description finale contenue dans le présent ouvrage. Considéré comme un spécialiste de la flore de l'Inde et des îles britanniques, l'auteur, Humphrey Gilbert-Carter (1884‒1969), fut médecin et linguiste de talent. Il intervint en tant que spécialiste de la botanique appliquée pour le relevé botanique de l'Inde (BSI) entre 1913 et 1921. Il devint ensuite conservateur des herbiers de l'université de Cambridge, où il enseigna. Cet ouvrage porte le numéro 6 du volume VI du relevé botanique de l'Inde. Il fut publié en 1917. Les autres travaux contenus dans ce volume concernent la flore de certaines parties de l'Inde, de la péninsule malaise, du Myanmar (Birmanie) et du Sri Lanka (Ceylan). Le relevé botanique de l'Inde (Botanical Survey of India, ou BSI) a été effectué en 1890 avec pour objectif d'identifier les plantes présentes en Inde et leur valeur économique. L'intérêt des Européens pour la flore indienne remonte aux origines de l'exploration et de l'expansion coloniale. Dès le XVIe siècle, les Portugais, les Néerlandais et les Britanniques collectèrent et étudièrent les plantes natives. Avec l'extension des territoires contrôlés par la Compagnie britannique des Indes orientales, l'étude de la vie végétale se développa au nord et au nord-ouest du sous-continent indien. L'expansion économique et impériale étendit les relevés au-delà des frontières de l'Inde britannique, au Myanmar (Birmanie) et à la péninsule arabique.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Imprimerie gouvernementale, Kolkata

Titre dans la langue d'origine

Some plants of the Zor hills, Koweit, Arabia, Vol. 6, No. 6

Type d'élément

Description matérielle

29 pages ; 25 centimètres

Références

  1. “Humphrey Gilbert-Carter,” in Changing Perspectives: A Garden Through Time, University of Cambridge Museums. https://agardenthroughtime.wordpress.com/themes/humphrey-gilbert-carter/.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 17 mars 2016