Histoire de la ville de Médine

Description

Orientaliste allemand, Heinrich Ferdinand Wüstenfeld (1808–1899) était spécialisé en histoire et en littérature arabes. Il étudia aux universités de Göttingen et de Berlin, puis il enseigna à Göttingen de 1842 à 1890. Son ouvrage intitulé Geschichte der Stadt Medina (Histoire de la ville de Médine) est l'histoire de Médine (aujourd'hui en Arabie saoudite), lieu de sépulture du prophète Mahomet. Il repose sur l'ouvrage Khulāṣat al-Wafā (Résumé de l'accomplissement), version abrégée de Wafa al-Wafa bi akhbar Dar al-Mustafa (Accomplissement de la promesse concernant l'histoire de la maison de l'Élu). La version courte et la version longue de son ouvrage furent rédigées par ʻAlī ibn ʻAbd Allāh al-Samhūdī (1440‒1506), érudit né à Samhud en Haute-Égypte, qui fut élevé et formé au Caire. Dans les années 1460, al-Samhūdī s'installa à Médine, où il enseigna à al-Masjid al-Nabawi (mosquée du Prophète) et où il vécut jusqu'à sa mort. Il est surtout connu pour ses histoires sur la ville sainte, qui lui valurent le surnom de « cheikh des historiens de Médine ». Wüstenfeld divisa son livre en huit chapitres de longueurs variables, chacun d'eux organisé en plusieurs sections. Les chapitres abordent de grand thèmes, comme les nombreux noms donnés à la ville au cours de l'histoire, son importance dans la vie musulmane, ses habitants avant et après l'apparition de l'islam, l'histoire de la mosquée du Prophète et de ses alentours, d'autres monuments religieux, les puits et les sources, ainsi que la topographie de la ville et de ses environs. Deux croquis illustrent certaines des rénovations et des extensions apportées autour de la tombe du prophète Mahomet et de celles de ses deux successeurs immédiats, les califes Abu Bakr et Umar ibn al-Kattab. Le livre se termine par un index arabe-allemand des noms de lieux dans la ville de Médine.

Dernière mise à jour : 18 février 2016