Les rois d'Arabie. Ascension et déclin de la souveraineté turque dans la péninsule arabique

Description

Officier de l'armée britannique, le lieutenant–colonel Harold Fenton Jacob (1866‒1936) résida principalement au Yémen au tournant du XXe siècle. Il servit comme agent politique britannique à Dhala et comme chef du bureau des affaires politiques au sein de la Force de campagne d'Aden. De 1917 à 1920, il fut conseiller pour les affaires arabes du sud-ouest auprès du haut-commissaire britannique d'Égypte. L'ouvrage présenté ici, Les rois d'Arabie, examine l'histoire de la présence turque ottomane dans la région du Hedjaz d'Arabie, mais il se concentre avant tout sur les petits royaumes arabes du Yémen, dont la plupart firent ensuite partie du protectorat d'Aden contrôlé par les Britanniques. En arrière-plan figurent des détails concernant l'histoire du Yémen depuis le XVIIe siècle jusqu'au lendemain de la Première Guerre mondiale, notamment des informations sur les dirigeants du chérifat de La Mecque, ainsi que sur l'imamat zaydite de Sanaa. Le livre raconte également les tentatives turques et britanniques visant à dominer la région, en particulier la route maritime vers l'Asie par le détroit de Bab-el-Mandeb. La présence turque ottomane au Yémen commença au début du XVIe siècle avec la prise d'Aden et de la côte de la mer Rouge durant le règne de Soliman le Magnifique. Cependant, après une période d'instabilité persistante à l'intérieur des terres, les Turcs quittèrent la région en 1630, la laissant aux mains des imams zaydites chiites de Sanaa. Muhammad Ali, vice-roi d'Égypte, établit une présence dans la région après avoir vaincu les Wahhabites au Hedjaz au début du XIXe siècle. Les Turcs y retournèrent en 1849, s'installant dans plusieurs villes et ports, où ils demeurèrent jusqu'à leur reddition aux Britanniques en 1918. Aden fut conquise par les Britanniques en 1839. Le protectorat d'Aden fut instauré à cette époque, incluant les royaumes tribaux de l'hinterland autour de la ville qui signèrent des accords de protection avec les Britanniques. Le protectorat cessa d'exister en 1963, et en 1967, la région déclara son indépendance. Elle devint la République démocratique populaire du Yémen (Yémen du Sud) et s'unit avec le Nord en 1990 afin de former le Yémen actuel.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Mills and Boon Limited, Londres

Titre dans la langue d'origine

Kings of Arabia. The rise and set of the Turkish sovranty in the Arabian peninsula

Type d'élément

Description matérielle

294 pages : illustrations, portraits ; 22 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 14 novembre 2017