Secrétaire à la Guerre Simon Cameron

Description

Simon Cameron (1799‒1889) fut un rédacteur en chef et un politicien de Pennsylvanie qui servit comme premier secrétaire à la Guerre au sein du cabinet du président Abraham Lincoln. Né à Maytown, en Pennsylvanie, il devint orphelin à l'âge de neuf ans. Malgré une instruction limitée, il décrocha un poste d'apprenti imprimeur et gravit progressivement les échelons pour devenir éditeur du Bucks County Messenger. Se servant de son poste dans la presse comme d'un tremplin, il se lança dans la politique de l'État de Pennsylvanie, puis il siégea au Sénat américain de 1845 à 1849. À l'origine démocrate, il changea de parti et fut élu au Sénat comme républicain en 1856. Lincoln nomma Cameron au sein de son cabinet en 1861, notamment pour avoir largement contribué à délivrer la Pennsylvanie en faveur des républicains aux élections de 1860. Il se révéla inefficace dans son rôle de secrétaire à la Guerre, car ses opinions politiques différaient de celles de Lincoln et beaucoup le considéraient corrompu. Il finit par démissionner le 14 janvier 1862. Il conserva cependant des relations amicales avec Lincoln, et le président le nomma ambassadeur des États-Unis en Russie. Cameron demeura à Saint-Pétersbourg moins d'une année, puis il retourna en Pennsylvanie afin de reprendre ses activités politiques et commerciales. Il siégea au Sénat américain de 1867 à 1877. Cameron est resté dans les mémoires pour sa définition d'un « politicien honnête », à savoir « une fois corrompu, toujours corrompu ». Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Dernière mise à jour : 22 mars 2016