« Hortus Regius » ou Arbre généalogique de la reine Christine avec emblèmes politiques

Description

Hortus Regius (Le jardin royal) fut donné à la reine Christine de Suède en 1645 environ par son auteur, le diplomate Shering Rosenhane (1609‒1663). Avec cet élégant manuscrit, Rosenhane voulut célébrer la première année de règne de la reine. Le volume présente, en introduction, un portrait en pied de la reine Christine. Hortus Regius est un livre d'emblèmes où chaque emblème est composé d'éléments textuels et graphiques. Des éléments issus de la littérature classique, médiévale et contemporaine à caractère sentencieux, utiles à une reine, sont combinés à des illustrations du peintre hollandais Pieter Holsteyn le Jeune (1614–1673 env.). L'Hortus Regius est conçu comme une sorte de miroir pour les princes, un livre d'instruction pour souverain, dans lequel le ton est donné par la vertu et où les principes essentiels sont la patience et la prudence. Alors que le manuscrit est en grande partie fondé sur d'autres livres d'emblèmes internationaux, les illustrations sont, dans une certaine mesure, adaptées à un contexte suédois. Le sous-titre de l'ouvrage, « Arbre généalogique de la reine Christine avec emblèmes politiques », indique l'importance de la généalogie dans le genre emblématique. Le manuscrit est relié en maroquin rouge et se compose de deux parties principales, dont la première contient de nombreuses illustrations comportant une alternance d'arbres généalogiques et d'emblèmes. Les emblèmes sont accompagnés de citations en latin, en italien, en français et en espagnol. La seconde partie du volume consiste en une liste de maisons princières contemporaines en Europe. Le manuscrit fut plus tard détenu par J. Alströmer qui, en 1769, en fit présent au futur roi Gustave III de Suède. Il fut acquis par la Bibliothèque nationale de Suède à la fin du XVIIIe siècle, avec le reste de la bibliothèque du roi.

Dernière mise à jour : 18 février 2016