Danse macabre

Description

Chorea ab eximio Macabro versibus alemanicis edita, mieux connu sous le titre uniformisé Danse macabre, est un exemple de moralité de la fin du Moyen Âge, genre théâtral dont le but était d'enseigner que toute l'humanité devait mourir et qu'il fallait donc que chacun se prépare à rencontrer son créateur. Aux XIVe et XVe siècles, la peste, les famines récurrentes et la guerre constante crééaient une menace de mort subite omniprésente et rappelaient constamment la nécessité de se repentir devant Dieu. L'édition de la pièce présentée ici date de 1490. Il s'agit de la traduction latine de Pierre Desrey (1450–1520 env.) d'une version tardive de la ballade médiévale française intitulée « La danse macabre nouvelle », principale source des 14 autres éditions de la pièce publiées en français entre 1485 et 1500. Les illustrations de cet ouvrage sont considérées comme les plus belles xylographies françaises (gravures sur bois) du XVe siècle. Certains érudits pensent que l'auteur de ce livre pourrait être Pierre Le Rouge, miniaturiste de l'école de Tours, qui devint graveur et imprimeur. La quarantaine de personnages qui participent à cette danse avec la Mort représentent un éventail de physionomies et de costumes de toutes les catégories sociales de la France à cette époque, reproduits avec précision par un artiste contemporain.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Guy Marchant, Paris

Langue

Titre dans la langue d'origine

Chorea ab eximio Macabro versibus alemanicis edita

Lieu

Type d'élément

Description matérielle

29 pages : illustrations ; 25 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 31 mai 2016