Flore d'Aden. Archives du relevé botanique de l'Inde, volume VII, numéro 3

Description

Flore d'Aden est un catalogue botanique des plantes présentes à Aden et à proximité de la pointe sud de la péninsule arabique. L'ouvrage fut publié en trois numéros au cours de la période 1914‒1916. Bien qu'il n'eût jamais voyagé dans la région, le père Ethelbert Blatter put ajouter 250 plantes à la documentation des espèces connues dans ce territoire. Il s'appuya sur différents herbiers et récits de voyage, à commencer par ceux d'Henry Salt (1780‒1827). Chaque plante y est détaillée, avec sa description physique, ses noms en latin et en langue locale, son emplacement, sa saison de croissance et d'autres informations disponibles. Il est intéressant de noter que les descriptions indiquent rarement les utilisations médicinales ou culinaires. L'ouvrage est assorti de commentaires pittoresques relatifs aux circonstances des découvertes évoquées, comme par exemple « Marchesetti est le seul botaniste à avoir signalé cette espèce à Aden, et nous l'avons incluse en vertu de son autorité […] qu'il nous soit peut-être permis de douter de la présence réelle de l'espèce Cl. droserifolia à Aden ». Le prêtre jésuite suisse Ethelbert Blatter (1877‒1934) fut un pionnier de la botanique en Inde. Il quitta son pays d'origine pour étudier en Allemagne et aux Pays-Bas, puis plus tard en Angleterre pour y suivre des études théologiques. En 1903, il s'installa à Bombay (aujourd'hui Mumbai), en Inde, pour enseigner au collège Saint-Xavier et s'engagea dans les recherches botaniques et les publications qui vont occuper tout le reste de sa vie. Bien que ses principales contributions concernent l'Inde britannique, ses livres relatifs aux plantes d'Aden et d'Arabie constituent également des participations importantes à la littérature botanique. Flore d'Aden contient le volume VII des Archives du relevé botanique de l'Inde (également appelé le Relevé). Le relevé botanique de l'Inde (Botanical Survey of India, ou BSI) a été effectué en 1890 avec pour objectif d'identifier les plantes présentes en Inde et leur valeur économique. L'intérêt des Européens pour la flore indienne remonte aux origines de l'exploration et de l'expansion coloniale. Dès le XVIe siècle, les Portugais, les Néerlandais et les Britanniques collectaient et étudiaient les plantes natives. Avec l'extension des territoires contrôlés par la Compagnie britannique des Indes orientales, l'étude de la vie végétale se développa au nord et au nord-ouest du sous-continent Indien. L'expansion économique et impériale étendit les relevés au-delà des frontières de l'Inde britannique, au Myanmar (Birmanie) et à la péninsule arabique.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Imprimerie gouvernementale, Kolkata

Langue

Titre dans la langue d'origine

Flora of Aden. Records of the Botanical Survey of India, Volume VII, Number 3

Type d'élément

Description matérielle

80 pages : cartes ; 24 centimètres

Références

  1. Government of India, Ministry of Environment, Forest, and Climate Change, “Botanical Survey of India, Brief History.” http://bsi.gov.in/content/3_1_BriefHistory.aspx.
  2. Agustin Udias, Jesuit Contribution to Science: A History (Heidelberg: Springer, 2015).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 17 février 2016