Noms de plantes arabes d'Égypte, d'Algérie et du Yémen

Description

Arabische Pflanzennamen aus Aegypten, Algerien und Jemen (Noms de plantes arabes d'Égypte, d'Algérie et du Yémen) est un livre sur les noms botaniques de plantes natives de ces trois pays. Il contient principalement des listes de noms de plantes, classés par ordre alphabétique en latin et en arabe latinisé, et également parfois en arabe. Le livre est organisé en six parties : (1) Arabische Pflanzennamen aus der Flora von Aegypten (Noms de plantes arabes de la flore d'Égypte), 2. Arabische Pflanzennamen aus der Flora von Jemen nach Forskal (Noms de plantes arabes de la flore du Yémen selon Forsskål), 3. Arabische Pflanzennamen aus der Flora von Jemen und Süd-Arabien (Noms de plantes arabes de la flore du Yémen et de l'Arabie du Sud), 4. Arabische Pflanzennamen aus der Flora von Biskra (Noms de plantes arabes de la flore de Biskra [dans le nord du désert algérien]), 5. Arabische Pflanzennamen aus dem Küstenland und dem Tel-Bergland von Nordwest-Algerien (Noms de plantes arabes du littoral et des montagnes du nord–ouest de l'Algérie) et 6. Arabische Nomenklatur der Datel-Palme in Aegypten und Algerien (Terminologie arabe du palmier dattier en Égypte et en Algérie). Une introduction aborde l'écriture de l'alphabet arabe en lettres latines. L'auteur, Georg August Schweinfurth (1836−1925), botaniste allemand de la Baltique, étudia aux universités de Heidelberg et de Munich. Il est surtout connu pour ses voyages au Soudan et dans les régions du bassin versant du Congo–Nil, et pour avoir découvert la rivière Uele (affluent du Congo). Une partie de son voyage en Afrique centrale est racontée dans son Im Herzen von Afrika: Reisen und Entdeckungen im centralen äquatorial-Afrika während der Jahre 1868 bis 1871 (Le cœur de l'Afrique : trois ans de voyages et d'aventures dans les régions inexplorées de l'Afrique centrale entre 1868 et 1871). Toutefois, le livre présenté ici est consacré à des expéditions et des recherches ultérieures de Schweinfurth dans d'autres régions, à savoir l'Afrique du Nord et l'Arabie, notamment de 1875 à 1888, lorsqu'il vivait au Caire où il établit une société géographique sous l'égide du khédive Ismaïl. Le naturaliste suédois Pehr Forsskål (ou Peter Forskål, 1732−1763) accompagna l'explorateur allemand Carsten Niebuhr lors de son expédition en Arabie, arrivant au Yémen en 1762. Forsskål commença à travailler assidûment sur les plantes indigènes, mais il succomba au paludisme sept mois plus tard.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

D. Reimer, Berlin

Titre dans la langue d'origine

Arabische Pflanzennamen aus Aegypten, Algerien und Jemen

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

232 pages ; 32 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 29 octobre 2015