Vue aérienne de South Bend (Indiana), 1874

Description

Cette carte panoramique montre la ville de South Bend (Indiana), telle qu'elle était en 1874. La ville, qui s'étend de chaque côté de la rivière Saint‑Joseph, y est représentée avec ses ponts ferroviaires et piétonniers. Au premier plan à droite, un train entre dans la scène sur les voies de la Michigan Central Iles Branch. Un autre train vient de traverser la rivière sur les voies du Chicago and Lake Huron Railroad, et au fond à droite, un troisième train passe sur la ligne du Lake Shore and Michigan Southern Railroad. Les numéros et les lettres de la légende au bas de la carte indiquent les principaux sites d'intérêt de la ville, notamment le palais de justice, la prison du comté, les écoles, la poste, la centrale hydraulique, l'usine à gaz, les dépôts ferroviaires, les hôtels, différentes manufactures et les nombreux lieux de culte dont les églises catholique, baptiste, chrétienne, épiscopale, évangélique, luthérienne, méthodiste, presbytérienne et universaliste. Le grand complexe industriel situé près des voies ferrées du Lake Shore and Michigan Southern Railroad, entre Lafayette Street et Prairie Avenue, abritait la Studebaker Brothers Wagon Manufactory. Fondée en 1852, la société Studebaker devint un important fabricant de véhicules hippomobiles, puis d'automobiles. South Bend était à l'origine un comptoir pour le commerce de la fourrure. Elle fut répertoriée en tant que bourg en 1835 et devint un cœur industriel au cours du XIXe siècle et au début du XXe. La carte panoramique était un type de carte communément utilisé pour représenter des villes américaines et canadiennes vers la fin du XIXe siècle et le début du XXe. Également connues sous le nom de vues aériennes ou cartes de vue en perspective, ces cartes représentent les villes vues d'en haut et en oblique. Pas toujours dessinées à l'échelle, les cartes révèlent le tracé des rues, les bâtiments individuels ainsi que les caractéristiques essentielles du paysage, en perspective. Cette carte est l'œuvre d'Albert Ruger (1829–1899), premier artiste panoramique américain à connaître le succès. Né en Prusse, Ruger immigra aux États-Unis et commença à travailler en tant que maçon. Alors qu'il servait au sein du régiment des Volontaires de l'Ohio pendant la guerre de Sécession, il dessina des panoramas des camps de l'Union. Après la guerre, Ruger s'installa à Battle Creek, dans l'État du Michigan, où il entama sa carrière de dessinateur de cartes panoramiques en réalisant des esquisses des villes du Michigan. Vers la fin des années 1860, Ruger s'associa avec J.J. Stoner de Madison, au Wisconsin, et publia avec lui de nombreux panoramas urbains.

Dernière mise à jour : 9 juin 2017