Madison, dans le Wisconsin, 1867

Description

Cette carte panoramique montre la ville de Madison (Wisconsin) telle qu'elle était en 1867. Capitale du Wisconsin, la ville doit son nom à James Madison (1751–1836), quatrième président américain et cosignataire de la Constitution des États‑Unis en 1787. Des rues de la ville portent le nom des autres cosignataires. Sur ce document, celle‑ci est représentée entre deux lacs : le lac Mendota et le lac Monona. Dans le coin inférieur gauche, un pont enjambe ce dernier. Des bateaux à voiles et d'autres navires voguent sur ces deux lacs. La légende au bas de la carte répertorie divers sites dignes d'intérêt, notamment le capitole, l'hôtel de ville, les bâtiments scolaires, l'université (l'université du Wisconsin), l'asile d'aliénés, le palais de justice, la prison, un orphelinat pour soldats (vraisemblablement pour les enfants de soldats tués lors de la guerre de Sécession ayant pris fin peu de temps auparavant) et le dépôt ferroviaire. Les églises identifiées reflètent la diversité ethnique et religieuse de la ville. Sont notamment indiqués l'édifice de la congrégation « hébraïque » (la synagogue juive), ainsi que celui des confessions presbytérienne, catholique allemande, catholique, épiscopale, baptiste, congrégationaliste, méthodiste, évangélique, méthodiste allemande, norvégienne, unitarienne et luthérienne. La légende indique que le dépôt ferroviaire était utilisé à l'époque par la Madison & Prairie du Chien Railroad. Au centre de la ville, le capitole est entouré de vastes espaces verts; Dans la partie inférieure de la carte, des images incrustées présentent quatre édifices de la ville plus en détail : le capitole, la Vilas House (un hôtel situé près du lac Monona), la Rasdall House et l'université. La carte panoramique était un type de carte communément utilisé pour représenter des villes américaines et canadiennes vers la fin du XIXe et le début du XXe siècle. Également connues sous le nom de vues aériennes ou cartes de vue en perspective, ces cartes représentent les villes vues d'en haut et en oblique. Pas toujours dessinées à l'échelle, elles révèlent le tracé des rues, les bâtiments individuels ainsi que les caractéristiques essentielles du paysage, en perspective. Cette carte est l'œuvre d'Albert Ruger (1829-1899), premier artiste panoramique américain à connaître le succès. Né en Prusse, Ruger immigra aux États-Unis et commença à travailler en tant que maçon. Alors qu'il servait au sein des Volontaires de l'Ohio pendant la guerre de Sécession, il dessina des panoramas des camps de l'Union. Après la guerre, Ruger s'installa à Battle Creek, dans l'état du Michigan, où il entama sa carrière de dessinateur de cartes panoramiques en faisant des esquisses des villes du Michigan. À la fin des années 1860, Ruger créa un partenariat avec J.J. Stoner de Madison (Wisconsin) et ensemble, ils publièrent de nombreux panoramas de villes.

Dernière mise à jour : 17 août 2017