Vue aérienne de la ville de Moline, dans le comté de Rock Island (Illinois), 1869

Description

Cette carte panoramique montre la ville de Moline, dans le comté de Rock Island, (Illinois) telle qu'elle était en 1869. Le fleuve Mississippi apparaît au premier plan. La ville de Moline s'étend depuis la rive jusqu'au collines. Plusieurs navires voguent sur le fleuve, parmi lesquels des barges et deux bateaux à vapeur baptisés le Savanah et le Dubuque. La ville est traversée par des voies ferrées et plusieurs trains cheminent sur les multiples voies identifiées comme étant la Chicago, Rock Island & Pacific Railroad et la Rockford, Rock Island & Saint Louis Railroad. Un pont enjambe le fleuve Mississippi et pénêtre dans l'agglomération à proximité d'un ensemble de bâtiments industriels. Situés entre le fleuve et les voies ferrées, ceux‑ci sont répertoriés dans la légende figurant au bas de la carte. Il s'agit de la Compagnie lainière de Moline, la Société de tracteurs de Moline, la minoterie, le moulin à papier, et la fabrique de tracteurs « Deer [sic] & Co's » de Moline. Cette dernière fut établie par le maréchal‑ferrant et industriel américain John Deere (1804–1886), inventeur du soc en acier adapté au sol de la prairie, difficile à travailler, et fondateur de la firme qui allait devenir la société Deere & Company. Cette carte indique également d'autres sites dignes d'intérêt, notamment les écoles publiques, le dépôt ferroviaire, la ferronnerie, un atelier de planage, une scierie, une fabrique de pompes, une boulangerie, une brasserie et plusieurs autres manufactures. Une liste des églises de Moline, dont celle des congrégations baptiste, baptiste de Suède, congrégationaliste, luthérienne, méthodiste, méthodiste de Suède, catholique romaine et des Frères unis en Jésus Christ, y figure aussi. Dans le coin inférieur droit, une compagnie de soldats ou une milice s'entraîne avec un officier chargé de la formation de la garde civile. Au centre de la partie inférieure de la carte, une image incrustée montre un bâtiment scolaire public plus en détail. La carte panoramique était un type de carte communément utilisé pour représenter des villes américaines et canadiennes vers la fin du XIXe et le début du XXe siècle. Également connues sous le nom de vues aériennes ou cartes de vue en perspective, ces cartes représentent les villes vues d'en haut et en oblique. Pas toujours dessinées à l'échelle, elles révèlent le tracé des rues, les bâtiments individuels ainsi que les caractéristiques essentielles du paysage, en perspective. Cette carte est l'œuvre d'Albert Ruger (1829-1899), premier artiste panoramique américain à connaître le succès. Né en Prusse, Ruger immigra aux États-Unis et commença à travailler en tant que maçon. Alors qu'il servait au sein des Volontaires de l'Ohio pendant la guerre de Sécession, il dessina des panoramas des camps de l'Union. Après la guerre, Ruger s'installa à Battle Creek, dans l'état du Michigan, où il entama sa carrière de dessinateur de cartes panoramiques en faisant des esquisses des villes du Michigan. À la fin des années 1860, Ruger créa un partenariat avec J.J. Stoner de Madison (Wisconsin) et ensemble, ils publièrent de nombreux panoramas de villes.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Ruger & Stoner, Madison, dans le Wisconsin

Langue

Titre dans la langue d'origine

Bird's eye view of the city of Moline, Rock Island County, Illinois 1869

Type d'élément

Description matérielle

1 carte : couleur  ; 43 x 55 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 17 août 2017