Vue panoramique de la ville d'Halifax (Nouvelle‑Écosse), 1879

Description

Cette carte panoramique montre Halifax, capitale de la province de Nouvelle‑Écosse (Canada), telle qu'elle était en 1879. Le port d'Halifax (sur l'océan Atlantique) est visible au premier plan. De nombreux vaisseaux de tous types, aussi bien des bateaux à voile qu'à vapeur, se dirigent vers différentes directions. Un bras de mer, appelé le bras nord‑ouest, apparaît à l'extrémité de la ville, bordé de petites collines à l'arrière‑plan. La ville est dense aux abords du port et de nombreuses petites jetées, le long desquelles un grand nombre de navires sont amarrés, s'avancent dans la mer. Au bas de la carte, une légende très complète indique plus de 100 sites de la ville dignes d'intérêt, notamment les hôtels, les écoles et les facultés, les églises, les bâtiments gouvernementaux et les industries. Divers autres services présents en ville sont répertoriés, comme le bureau de poste, le commissariat de police, l'hôpital, l'établissement pénitentiaire, les cimetières, l'usine à gaz, la centrale hydraulique, l'horloge de la ville, les jardins publics et une patinoire. Vers le centre de l'image se dresse la forteresse imposante de la colline de la Citadelle, établie en 1749. La carte panoramique était un type de carte communément utilisé pour représenter des villes américaines et canadiennes vers la fin du XIXe et le début du XXe siècle. Également connues sous le nom de vues aériennes ou cartes de vue en perspective, ces cartes représentent les villes vues d'en haut et en oblique. Pas toujours dessinées à l'échelle, elles révèlent le tracé des rues, les bâtiments individuels ainsi que les caractéristiques essentielles du paysage, en perspective. Cette carte est l'œuvre d'Albert Ruger (1829-1899), premier artiste panoramique américain à connaître le succès. Né en Prusse, Ruger immigra aux États-Unis et commença à travailler en tant que maçon. Alors qu'il servait au sein des Volontaires de l'Ohio pendant la guerre de Sécession, il dessina des panoramas des camps de l'Union. Après la guerre, Ruger s'installa à Battle Creek, dans l'état du Michigan, où il entama sa carrière de dessinateur de cartes panoramiques en faisant des esquisses des villes du Michigan. À la fin des années 1860, Ruger créa un partenariat avec J.J. Stoner de Madison (Wisconsin) et ensemble, ils publièrent de nombreux panoramas de villes.

Dernière mise à jour : 17 août 2017