Vue aérienne de Peoria (Illinois), 1867

Description

Cette carte panoramique montre la ville de Peoria (Illinois), telle qu'elle était en 1867. Elle représente des maisons et d'autres bâtiments le long des rues de la ville, indiquant le nom de ces dernières. À l'arrière‑plan, des maisons sont visibles sur les collines au loin. Au premier plan, ce qui s'apparente à un parc est relié à la ville par des ponts enjambant la rivière Illinois. Des bateaux à voiles et d'autres à vapeur remontent ou redescendent le cours d'eau aux abords de la ville. De nombreux trains cheminent le long des voies près de la rivière. Après l'avoir traversée, l'un deux, au premier plan à droite, s'éloigne de la ville. Les lignes de chemin de fer illustrées sur cette carte sont le Toledo, Peoria and Western Railway, et le Chicago and Rock Island Railroad. La légende numérotée au bas de la carte indique les principaux sites d'intérêt de la ville, notamment le palais de justice, les écoles, l'usine à gaz, les dépôts ferroviaires, l'Illinois River Packet Company ainsi que de nombreux lieux de culte dont les églises méthodiste, de la Nouvelle Jérusalem, universaliste, presbytérienne, congrégationaliste, épiscopale, chrétienne, baptiste, luthérienne, évangélique et catholique, ainsi qu'une église « hébraïque » (vraisemblablement une synagogue). Peoria fut fondée au XVIIe siècle par les Français. Elle se développa à partir du village qui s'était formé autour du fort qu'ils avaient construit à l'origine sur ce site. Elle fut répertoriée en tant que bourg en 1835 et en tant que ville en 1845. Aujourd'hui, Peoria est la plus grande ville bordée par la rivière Illinois. La carte panoramique était un type de carte communément utilisé pour représenter des villes américaines et canadiennes vers la fin du XIXe siècle et le début du XXe. Également connues sous le nom de vues aériennes ou cartes de vue en perspective, ces cartes représentent les villes vues d'en haut et en oblique. Pas toujours dessinées à l'échelle, les cartes révèlent le tracé des rues, les bâtiments individuels ainsi que les caractéristiques essentielles du paysage, en perspective. Cette carte est l'œuvre d'Albert Ruger (1829–1899), premier artiste panoramique américain à connaître le succès. Né en Prusse, Ruger immigra aux États-Unis et commença à travailler en tant que maçon. Alors qu'il servait au sein du régiment des Volontaires de l'Ohio pendant la guerre de Sécession, il dessina des panoramas des camps de l'Union. Après la guerre, Ruger s'installa à Battle Creek, dans l'État du Michigan, où il entama sa carrière de dessinateur de cartes panoramiques en réalisant des esquisses des villes du Michigan. Vers la fin des années 1860, Ruger s'associa avec J.J. Stoner de Madison, au Wisconsin, et publia avec lui de nombreux panoramas urbains.

Dernière mise à jour : 9 juin 2017