Vue aérienne de la ville de Little Rock, capitale de l'Arkansas, 1871

Description

Cette carte panoramique montre la ville de Little Rock (Arkansas) telle qu'elle était en 1871. Little Rock, capitale de l'Arkansas, fut officiellement répertoriée en 1831. L'endroit reçut cette appellation de l'explorateur français Jean-Baptiste Bénard de la Harpe (1683–1765) au XVIIIe siècle à cause d'une formation rocheuse près de la rivière Arkansas. Sur ce document, les rues ont un tracé bien ordonné depuis la rive. De nombreux vaisseaux voguent sur la rivière ou sont amarrés le long de cette rive. Le nom de certains d'entre eux est lisible, comme celui du bateau à vapeur Arkansas Belle. Au premier plan,.plusieurs trains cheminent sur les voies longeant la rivière. Dans la partie inférieure de la carte, la population est indiquée pour l'année 1860 (soit environ 3 200 habitants) et pour 1871 (15 600 habitants), témoignant de la croissance exponentielle de la ville en dix ans. Une légende au bas de la carte indique les lieux dignes d'intérêt : le siège de la législature de l'État, l'hôtel de ville, l'arsenal d'État, un pénitencier,les écoles (dont le Saint John's College, à la brève carrière), un asile pour aveugles, un couvent catholique, un cimetière et le dépôt ferroviaire. L'index du cartouche en bas à droite répertorie les nombreux lieux de culte, notamment des congrégations presbytérienne, baptiste et d'autres branches importantes du protestantisme, une église catholique et une synagogue. À la base de la carte, plusieurs structures sont représentées plus en détail : le siège de la législature de l'État, le Saint John's College, une école publique et l'asile pour aveugles. La carte panoramique était un type de carte communément utilisé pour représenter des villes américaines et canadiennes vers la fin du XIXe et le début du XXe siècle. Également connues sous le nom de vues aériennes ou cartes de vue en perspective, ces cartes représentent les villes vues d'en haut et en oblique. Pas toujours dessinées à l'échelle, elles révèlent le tracé des rues, les bâtiments individuels ainsi que les caractéristiques essentielles du paysage, en perspective. Cette carte est l'œuvre d'Albert Ruger (1829-1899), premier artiste panoramique américain à connaître le succès. Né en Prusse, Ruger immigra aux États-Unis et commença à travailler en tant que maçon. Alors qu'il servait au sein des Volontaires de l'Ohio pendant la guerre de Sécession, il dessina des panoramas des camps de l'Union. Après la guerre, Ruger s'installa à Battle Creek, dans l'état du Michigan, où il entama sa carrière de dessinateur de cartes panoramiques en faisant des esquisses des villes du Michigan. À la fin des années 1860, Ruger créa un partenariat avec J.J. Stoner de Madison (Wisconsin) et ensemble, ils publièrent de nombreux panoramas de villes.

Dernière mise à jour : 17 août 2017