Carte des fortifications de Yorktown, en Virginie

Description

Cette carte manuscrite, dessinée à la plume et à l'encre et peinte à l'aquarelle, représente un plan inachevé du siège de Yorktown en septembre‒octobre 1781. La ville d'York (plus souvent appelée Yorktown après la guerre d'indépendance) fut fondée en 1691 et devint un port d'importance majeure pour l'exportation du tabac. La carte révèle les défenses britanniques, les redoutes avancées et les routes conduisant en ville. Elle est orientée avec le nord en haut à gauche. Le relief y est représenté par des hachures et son échelle est de 1:5 000 environ. La carte présente des imperfections, notamment des bordures irrégulières dans la partie supérieure ainsi qu'à droite. Elle présente également des rainures et plusieurs trous le long ou près des zones de pli. Yorktown fut le lieu de la dernière bataille terrestre majeure de la guerre d'indépendance. La défaite des Britanniques et la capitulation de leur armée commandée par lord Cornwallis aboutit à des négociations de paix et à la conclusion du traité de Paris le 3 septembre 1783. Cela mit fin officiellement aux hostilités et mena à la reconnaissance internationale de l'indépendance américaine. Cette carte est extraite de la collection Rochambeau, conservée à la Bibliothèque du Congrès, comptant 40 cartes manuscrites, 26 cartes imprimées et un atlas manuscrit qui appartint à Jean-Baptiste-Donatien de Vimeur, comte de Rochambeau (1725-1807), commandant en chef de l'armée expéditionnaire française (1780-1782) durant la guerre d'indépendance américaine. Certaines de ces cartes furent utilisées par Rochambeau durant le conflit. Datant d'entre 1717 et 1795, elles couvrent la majeure partie de l'est de l'Amérique du Nord, de Terre-Neuve-et-Labrador, au nord, à Haïti, au sud. La collection inclut des plans urbains, des cartes de batailles de la guerre d'indépendance et de campagnes militaires, ainsi que d'anciennes cartes d'État des années 1790.

Dernière mise à jour : 28 juillet 2017