Le livre en écorce de bouleau

Description

Ce livre fut écrit à la main en octobre 1991 par Afanasii Gerasimovich Murachev, professeur faisant partie de la secte schismatique des vieux‑croyants, sur 18 feuilles d'écorce de bouleau finement travaillée. Il consiste en une collection de compositions jusqu'ici inconnues d'écrivains paysans vieux‑croyants, dont Murachev lui‑même. La plupart de ces écrits se rapportent à l'histoire des monastères de l'Ienisseï (ou Enisseï), édifices vieux‑croyants qui se réimplantèrent en secret des monts Oural à la rive gauche du Petit Ienisseï et à la rivière Doubtches et ses affluents entre 1937 et 1940. En 1951, ces monastères furent repérés par des avions de l'armée soviétique et ensuite détruits lors d'expéditions punitives. Les ermites associés à ces lieux et les paysans les ayant soutenus furent arrêtés, et les bâtiments, les icônes et les livres furent brûlés. Ce livre en écorce de bouleau est essentiellement constitué de poèmes religieux sur les thèmes de la destruction des monastères de l'Ienisseï, du procès des religieux y ayant résidé et du décès consécutif du père Siméon, qui était à la tête des monastères de la Doubtches, mort en prison en 1953. L'ouvrage est enrichi de quelques instructions de Murachev sous forme de compositions en vers. Certaines sont de nature personnelle, d'autres s'adressent à l'ensemble de la congrégation. Exhortant ses ouailles à observer une vie vertueuse, il cherche à aborder tous les aspects de l'existence humaine et ainsi élaborer un code unique pour guider le chrétien dans la crainte de Dieu. Cet ouvrage provient des collections de l'Institut d'histoire de la division sibérienne de l'Académie des sciences de Russie (II SO RAN). Il a été numérisé au début des années 2000 dans le cadre du projet Rencontre de frontières, fruit du partenariat entre la Bibliothèque du Congrès et plusieurs institutions de la Fédération de Russie, des États‑Unis et d'Allemagne.

Dernière mise à jour : 31 juillet 2017