Carte au format réduit des découvertes des Russes entre l'Asie et l'Amérique du Nord

Description

Publiée en 1747, cette carte française de l'Alaska, de la Sibérie et du Pacifique Nord était basée sur des informations géographiques collectées lors de voyages précédents effectués en Russie. Elle fut dressée par le cartographe français Jacques-Nicolas Bellin (1703-1772) et publiée par l'abbé Prévost, auteur français. Ayant reçu une formation d'hydrographe, Bellin fut rattaché au ministère de la Marine française et se spécialisa dans la production de cartes maritimes reproduisant les littoraux. En 1764, il publia Le petit atlas maritime, ouvrage en cinq volumes contenant 581 cartes. Cette carte retrace les routes empruntées lors des voyages de Simon Dejnev autour de la péninsule tchouktche en 1648, de Vitus Béring en 1728 à travers ce qui deviendrait plus tard le détroit de Béring, de Mikhaïl Gvozdev et d'Ivan Fedorov à travers le détroit de Béring jusqu'au cap Prince-de-Galles, en Alaska, en 1732 et ceux de Vitus Béring et d'Alekseï Tchirikov au sud de l'Alaska en 1741. Cette carte ne connut pas d'améliorations majeures avant le voyage du capitaine Cook en Alaska en 1778, plus de trente ans plus tard. Il fut prouvé que certaines parties de la carte étaient erronées, comme la très grande zone terrestre signalée par des autochtones du Kamtchatka et représentée au nord des îles Aléoutiennes. Au-dessous de la cartouche de titre et de l'échelle, une note fait référence au voyage présumé de l'amiral espagnol Bartolomé de Fuentes à la recherche d'un passage au nord-ouest. La carte inclut des détails spécifiques et précis sur la côte asiatique russe, au sud du Japon, ainsi que sur l'île de Sakhaline et les îles Kouriles. Elle montre également certaines parties de la Californie, découvertes lors des explorations espagnoles, et des régions intérieures de l'Amérique du Nord, près de la baie d'Hudson. Cette dernière était bien connue des voyageurs français, qui avaient à cette époque amplement exploré le centre-nord de l'Amérique du Nord. Les noms et les territoires des peuples autochtones de Sibérie et de l'Extrême-Orient russe sont soulignés et comprennent entre autres les Tchouktches (Tchuktschi sur la carte), les Iakoutes (Iakuti) et les Toungouses (Tungusi).

Dernière mise à jour : 27 janvier 2016