Vue du chaînon Panamint, des mines, des usines et du site de la ville, 1875

Description

Au début des années 1870, des prospecteurs découvrirent un vaste gisement d'argent dans le chaînon Panamint, à l'ouest de la vallée de la Mort, en Californie. Le site devint une veine régionale principale, entraînant l'afflux de nombreux chercheurs de métaux précieux dans la région. Sherman Town (également appelée Panamint City), exemple typique de ville–champignon à cette époque, fut établie du jour au lendemain au pied du chaînon, avec une population de 2 000 habitants en 1874. La ville et les nombreuses exploitations minières dans les montagnes voisines appartenaient à la Panamint Mining & Concentration Works. Cette carte de 1875 montre une section transversale de la chaîne de montagne Panamint, les usines et les mines de la compagnie, ainsi que l'emplacement de la ville par rapport à la ligne de chemin de fer vers Los Angeles. La route entre les mines et les usines de traitement, où de grands lingots d'argent étaient préparés à partir des minerais fondus en vue de leur transport, figure également sur la carte. Les sénateurs du Nevada John P. Jones et William M. Stewart possédaient l'immense zone marquée « Stewart & Jones Property ». Après l'avoir acquise auprès des bandits qui découvrirent initialement le gisement, ils furent les principaux organisateurs et investisseurs de la Panamint Mining Company. Quoique considérable, la découverte d'argent à Panamint n'eut pas la même ampleur que la célèbre découverte à Comstock Lode, dans le Nevada, à la fin des années 1850, ou que d'autres sites contemporains en Idaho et dans le Montana. Le déclin de la ville commença dès l'automne 1875, puis les exploitations de Panamint furent compromises en 1876 par une crue subite qui mit fin à sa ruée vers l'argent. Sherman Town devint rapidement une ville–fantôme.

Dernière mise à jour : 30 octobre 2015