Histoire de l'impression et du journalisme à Aden, en Arabie

Description

Histoire de l'impression et du journalisme à Aden, en Arabie est un rapport dactylographié de cinq pages, écrit par A.Y. Khan en 1940. Il retrace le lent développement de l'impression et de l'édition à Aden (aujourd'hui au Yémen) des années 1850, lorsque des prisonniers d'Inde Britannique furent forcés d'établir et d'opérer une presse dans la colonie alors britannique, jusqu'en 1940. Cette année–là, l'impression reposait désormais sur des bases commerciales solides et un hebdomadaire arabe, Fatat al-Jazirah (Jeunesse de la Péninsule), avait été fondé. Khan souligne le rôle de l'imprimeur Ibrahim Rasem, qui est décrit comme « un jeune turc, intelligent et bien éduqué » qui « donna une nouvelle impulsion à l'art de l'impression à Aden » après l'échec de nombreux ateliers. À partir de 1932, sa presse reçut des commandes du gouvernement d'Aden, et elle publia des livres et finalement le journal. Khan met également en évidence l'importance du journaliste et intellectuel Muhammad 'Ali Luqman (1898−1966), qui créa le journal Shamsan Aden en 1932, puis qui établit Fatat al-Jazirah, dont le premier numéro parut le 1er janvier 1940. Une note indique que l'étude de Khan était une pièce jointe d'une dépêche du consul américain à Aden, envoyée à Washington en juillet 1944 sur le sujet de la « transmission de documents imprimés pour la Bibliothèque du Congrès ». Selon les notes écrites au crayon, la Bibliothèque du Congrès reçut le rapport le 30 janvier 1945. Il fut adressé à « M. Clapp », ou Verner Clapp (1901−1972), administrateur présentant un intérêt pour les affaires internationales. Pendant et après la Deuxième Guerre mondiale, le département d'État aida la Bibliothèque du Congrès à acquérir des publications étrangères. Cette coopération fut un précurseur du programme international d'acquisitions plus ambitieux de la bibliothèque, établi en 1962 et encore en place aujourd'hui.

Dernière mise à jour : 22 septembre 2015