Le livre d'Hermès le Sage

Description

Kitāb Hirmis al-ḥakīm (Le livre d'Hermès le Sage) est un texte sur les invocations, les incantations magiques et les potions médicinales utilisées pour soigner les maladies. Le prétendu auteur, Hermès Trismégiste (Le trois fois très grand Hermès), était une figure légendaire des mondes hellénique, romain et islamique classiques, à qui fut attribué un imposant corpus d'écrits. Le livre est organisé selon l'alphabet arabe suivant la numération abjad (alifbā’, jīm, dāl, etc). Le thème abordé pour chaque lettre commence par un diagnostic sur un homme adulte qui est le sāḥib (compagnon) de la lettre, suivi d'une prescription de thérapie impliquant des incantations (parfois de textes religieux comme le verset du Trône du Coran), ainsi que des préparations botaniques et autres composés médicinaux. Le texte traite ensuite des cas d'un garçon, d'une femme adulte et d'une fille, décrits de la même manière ésotérique que le compagnon de la lettre en question, tout en prescrivant une thérapie appropriée pour chacun. Le mythe d'Hermès Trismégiste revêtit plusieurs formes. Abu Sahl al-Fadl ibn Nawbakht (mort en 815 env.), astrologue de plusieurs des premiers califes abbassides, en fait état dans un récit islamique ancien. Selon certains auteurs ultérieurs, Abu Sahl aurait identifié Hermès comme un résident de Babylone, dont il fut chassé vers l’Égypte lorsqu'Alexandre conquit l'Empire perse. Un tel récit aurait permis de situer l'origine de l'astrologie d'Hermès sur le territoire de l'Empire perse, et donc bien dans les compétences d'Abu Sahl, astrologue d'ascendance persane travaillant à la cour califale de Bagdad. Des chercheurs modernes soulignent la nature variée des œuvres individuelles du vaste corpus Hermeticum dans le monde islamique, écrites à des périodes différentes, avec des buts et visées différents, et dont le seul point commun est l'attribution supposée au légendaire Hermès. Ce manuscrit, écrit en caractères naskhi et à l’encre noire, comporte de fréquentes erreurs. Il est daté de 830 après l'Hégire (1426-1427 apr. J.-C.), bien que l’universitaire A.Z. Iskander identifie le manuscrit comme une copie du XXe siècle d’un manuscrit plus ancien

Langue

Titre dans la langue d'origine

كتاب هرمس الحكيم

Type d'élément

Description matérielle

22 feuillets ; 237 x 175 millimètres

Références

  1. A.Z. Iskandar, A Catalogue of Arabic Manuscripts on Medicine and Science in the Wellcome Historical Medical Library (London: Wellcome Historical Medical Library, 1967).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 29 décembre 2015