Recueil visant à préserver la santé et à prévenir la maladie

Description

Cet ouvrage est une copie manuscrite de Jāmi‘ al-gharaḍ fī ḥifẓ al-ṣiḥḥah wa-daf‘ al-maraḍ (Recueil visant à préserver la santé et prévenir la maladie) par le médecin syrien Abu al-Faraj ibn Ya‘qub Ibn al-Quff (1233-1286). L'ouvrage se compose de 60 chapitres abordant des sujets variés liés à la santé et à l'hygiène. Les titres des chapitres incluent kalām kullī fī ḥifẓ al-ṣiḥḥah (Remarques générales sur le maintien de la santé), fī ḥifẓ ṣiḥḥat al-hublā (Du maintien en bonne santé de la femme enceinte), et fī ḥifẓ ṣiḥḥat al-murḍi‘a (Du maintien en bonne santé de la femme allaitante). Les chapitres suivants abordent des sujets tels qu'al-ṭifl (la santé d'un enfant), al-shābb (un adolescent), al-kahl (une personne d'âge moyen) et al-shaykh (une personne âgée). D’autres chapitres comprennent des traitements pour fī ḥifẓ ṣiḥḥat al-musāfir fī al-barr (la santé des voyageurs sur terre), ainsi que fī ḥifẓ ṣiḥḥat al-rākib fī al-baḥr (la santé des voyageurs en mer). Ibn al-Quff traite abondamment du sujet de la nutrition, consacrant de nombreux chapitres aux différents aliments et boissons. Il aborde également les effets du bain, des massages et des rapports sexuels sur la santé des individus. Encore adolescent, Ibn al-Quff suivit sa première formation médicale à Sarkhad, en Syrie, sous la direction du célèbre médecin et historien de la médecine Ibn Abi Usaybi‘ah (mort en 1269 ou 1270). Il poursuivit son apprentissage à Damas, avant de s'établir à Ajlun pour y exercer la médecine pendant 10 ans, de 1262 à 1272, puis de revenir à Damas, où il demeura médecin le reste de sa vie. Outre Jāmi‘ al-gharaḍ fī ḥifẓ al-ṣiḥḥah wa-daf‘ al-maraḍ, Ibn al-Quff écrivit plusieurs autres traités médicaux importants. Il est probablement plus connu pour son al-Shāfī fī al-ṭibb (Œuvre complète sur les arts de la guérison), achevée en 1272. Le scribe du présent manuscrit a signé sous le nom de Spir Sarruf, déclarant dans le colophon qu’il acheva de copier l’ouvrage le « deuxième dimanche de Carême de l’an 1830 ».

Dernière mise à jour : 29 décembre 2015