Voyages dans l'Empire moghol

Description

Voyages dans l'Empire moghol est la première traduction anglaise faisant autorité de l'ouvrage de François Bernier Histoire de la dernière révolution des États du grand Moghol, publié à Paris en 1670–1671. Bernier, né en France à Joué, dans la Loire, étudia la médecine à l'université de Montpellier. Désirant voir le monde, il voyagea en Syrie et en Palestine en 1654. Il retourna au Moyen–Orient en 1656 et vécut un an au Caire, avant d'embarquer vers le sud sur la mer Rouge. Il voulait atteindre Gondar (aujourd'hui en Éthiopie), mais lorsqu'il apprit que cet itinéraire était dangereux, il embarqua sur un navire en partance pour le port de Surate, sur la côte ouest de l'Inde. Il demeura en Inde pendant 12 ans environ, de 1658 à 1669. Bernier servit initialement en tant que médecin personnel de Dara Shikoh, fils ainé de l'empereur moghol Shah Jahan et successeur désigné. Il travailla ensuite pour Daneshmand Khan, noble de la cour de l'empereur Aurangzeb. Il fut le témoin direct de la guerre civile et de la lutte de succession de 1656 à 1659, lors de laquelle Aurangzeb, frère cadet de Dara Shikoh, saisit le trône moghol. En 1664, Bernier accompagna Aurangzeb au Cachemire, « communément appelé le paradis de l'Inde », devenant vraisemblablement le premier Européen à visiter la province. Il écrivit plusieurs longues lettres à des correspondants en France, dont une adressée à Jean–Baptiste Colbert, ministre des Finances du roi Louis XIV. Dans ces lettres, il décrit en détail les conditions économiques et religieuses, ainsi que les coutumes sociales du nord de l'Inde. Elles font d'ailleurs partie de Voyages dans l'Empire moghol. Bernier, et ses compatriotes Jean Chardin (1643–1713) et Jean–Baptiste Tavernier (1605–1689), tous deux rencontrés pendant son voyage, constituaient la principale source d'informations sur l'Inde pour les Européens à la fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe. Le livre de Bernier, penseur et aventurier, abonde en digressions sur des sujets variés, notamment la nature des atomes, les Dix tribus perdues d'Israël, les vents, les courants, la pluie et le Nil. Il contient également une annexe sur l'histoire des voyages en Inde. L'ouvrage présenté ici comporte une préface du traducteur, Irving Brock, négociant et banquier anglais féru de littérature. Il inclut également des illustrations de personnes notables et de scènes, ainsi que trois cartes dépliantes.

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016