Carte montrant les côtes maritimes de l'Arabie heureuse, le littoral mecquois, la mer Rouge, la péninsule arabique, Ormuz, la Perse, de Sinda au fleuve Indus, Khambhat, en Inde, Malabar, l'île de Ceylan, la côte de Coromandel, la côte d'Orixa, le Gange et le royaume du Bengale

Description

Les contributions du Hollandais Jan Huygen van Linschoten (1563−1611) au domaine de la cartographie permirent de briser le monopole des Portugais sur le commerce et la navigation à la fin du XVIe siècle et d'ouvrir l'Asie du Sud aux Néerlandais, puis aux Anglais. Jeune homme, van Linschoten passa quatre ans en Espagne pour apprendre un métier. Il partit ensuite pour Lisbonne, où il fut engagé par l'archevêque de Goa, capitale de « l'Inde portugaise ». Les Portugais étaient les seuls Européens à connaître les routes de navigation sûres vers l'Est, secret national farouchement gardé sur lequel leur richesse reposait. Van Linschoten vécut à Goa entre 1583 et 1588. Au cours de son séjour, il acquit un grand savoir nautique et commercial. Lors de son voyage de retour, son navire fit naufrage dans les Açores, où il prit le temps d'écrire un récit de ses voyages. Cette carte est extraite de son magnum opus qui le rendit célèbre, Itinerario, initialement publié à Amsterdam en 1596. La forme de la péninsule arabique, y compris l'ensemble de l'Arabie, est beaucoup plus exacte ici que sur les cartes antérieures. Julfar (aujourd'hui Ras el Khaïmah, aux Émirats arabes unis) est indiqué pour la première fois. La péninsule du Qatar, en forme de pointe de flèche, appelée Catura, est clairement reconnaissable, avançant dans un banc d'huitres représenté par de petits points. Les inscriptions indiquent que la carte montre « l'emplacement des golfes et des îles, les falaises, les levées de terre, les bas–fonds proches des rivages, ainsi que leur profondeur, avec les noms corrects de chacun des lieux, comme requis par les très savants pilotes lusitaniens de navire : carte révisée avec une grande exactitude à partir des excellentes cartes indiennes et entièrement corrigée ». Les échelles de distance sont fournies en lieues espagnoles et en milles allemands.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Cornelis Claesz, Amsterdam

Titre dans la langue d'origine

Deliniantur in hac tabula, Orae maritimae Abexiae, freti Mecani ; al. Maris Rubri ; Arabiae, Ormi, Persiae, suprà Sindam usque Fluminis Indi, Cambaiae Indiae & Malabaris, Insulae Ceylon, Choromandeliae, & Orixae, fluvii Gangis, & Regni Bengalae, situs item Sinuum, Insularum, Scopulorum, Pulvinorum, Vadorum, profunditatumque, dictis oris adjacentium, cum genuinis Singulorum locorum Nominibus, prout ab expertissimis navium Gubernatoribus Lusitanicis, indigetantur

Type d'élément

Description matérielle

1 carte : colorée à la main ; 38 x 54 centimètres

Références

  1. Utrecht University Library, “Key to the East: Jan Huygen van Linschoten’s ‘Itinerario’,” http://bc.library.uu.nl/key-east-jan-huygen-van-linschoten-s-itinerario.html.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 3 novembre 2015