L'exquisité des arts plaisants

Description

L'homme de lettres Muhammad ibn Ahmad ibn Mansur Baha' al-Din Abu al-Fath al-Ibshihi naquit en 1388 dans le village égyptien d'Abshawayh, duquel il prit sa nisba (en arabe, partie d'un nom indiquant la provenance). Il doit sa renommée au grand succès du livre présenté ici, al-Mustaṭraf fī kull fann mustaẓraf (L'exquisité des arts plaisants). Al-Ibshihi étudia la jurisprudence et la grammaire. À l'âge de dix ans, il avait mémorisé le Coran. Il se rendit souvent au Caire, où il assistait aux leçons d'al-Bulqini. Après le décès de son père, il devint prédicateur et se consacra à la littérature, dont il était féru. Al-Sakhawi note qu'al-Ibshihi écrivit un autre livre sur la littérature, Aṭwāq al-azhār 'alá ṣudūr al-anhār (Des colliers de fleurs sur la poitrine des rivières), et commença un ouvrage sur l'art de la correspondance, Fī ṣanat al-tarassul wa-al-kitābah (Sur l'art de la correspondance et de l'écriture). Il fut également peut–être l'auteur d'un manuscrit intitulé Tadhkirat al-'ārifīn wa tabṣirat al-mustabṣirīn (Rappel pour les attentifs et conseil pour les avisés). Al-Ibshihi écrit au début d'al-Mustaṭraf qu'il compila dans son livre chaque art dans lequel « les érudits à la tâche écrivent des volumes ». Ces arts incluent les aphorismes, la littérature, l'histoire, les anecdotes, les informations, les récits, les mots d'esprit et la poésie raffinée. Il mentionne qu'il prit comme exemples des versets du Coran et les hadiths authentifiés. Il tissa des récits remarquables sur les saints, empruntant du contenu issu d'autres livres, tels que Rabī' al-abrār (Le printemps des adeptes) d'al-Zamakhshari et al-'Iqd al-farīd (Le collier particulier) d'Ibn 'Abd Rabbih. Le manuscrit est divisé en 84 chapitres qui abordent des thèmes variés ayant trait à la religion, la morale, la nature, la poésie et la vie humaine sous tous ses aspects.

Dernière mise à jour : 3 novembre 2015