Commentaire de l'érudit Shaykh al-Fanari sur « Commentaire sur "al-Miftāḥ" » de Sa'd al-Din al-Taftazani

Description

Miftāḥ al-'ulūm (La clé des sciences), du polymathe persan Yusuf ibn Abi Bakr al-Sakkaki (1160−1228 env.), est un ouvrage monumental sur les 12 sciences de la langue arabe. Généralement divisé en trois domaines (morphologie, syntaxe et rhétorique), al-Miftaḥ (La clé, son titre abrégé) fit l'objet de nombreux commentaires. Un autre polymathe persan, Mas'ud ibn 'Umar al-Taftazani (1322−1389 env.), fut un de ses principaux commentateurs, ayant produit deux commentaires. Le plus long des deux remporta un grand succès à juste titre et les érudits l'appelèrent al-Muṭawwal (Le long commentaire). À l'instar de nombreux ouvrages pionniers dans la langue arabe, ce long commentaire fit lui–même l'objet d'un nouveau commentaire (ou supercommentaire), que le manuscrit d'Hasan ibn Muhammad Shah al-Fanari (1436 ou 1437−1481 ou 1482) présenté ici renferme. Al-Fanari étudia à l'école d'Alep d'Edirne (aujourd'hui en Turquie), puis s'installa en Égypte, avant de revenir en Anatolie, où il rechercha le mécénat des sultans ottomans Мohammed Rahim Khan II et Bajazet II. Ce manuscrit sur la rhétorique est intitulé Hāshiyat al-shaykh al-'allāmah al-Fanārī 'alá sharḥ talkhīṣ al-miftāḥ li Sa'd al-Dīn al-Taftāzānī (Commentaire de l'érudit Shaykh al-Fanari sur « Commentaire sur al-Miftāḥ » de Sa'd al-Din al-Taftazani).

Dernière mise à jour : 27 mai 2016