Vue comparative de l'étendue et de la population des possessions coloniales de Grande-Bretagne et d'autres puissances

Description

La carte présentée ici montre l'étendue de l'Empire britannique et ceux d'autres puissances européennes à l'époque de sa publication en 1829. Des couleurs différentes indiquent les possessions coloniales de la Grande-Bretagne, de la France, de l'Espagne, du Portugal, des Pays-Bas, du Danemark et de la Suède. Le tableau situé au bas de la carte énumère la totalité des possessions des sept puissances, leur taille en miles carrés, leur population, ainsi que les exportations et les importations effectuées avec leur mère patrie (en livres sterling). Le commerce global de la Grande-Bretagne avec ses colonies, à peu près équilibré, résultait d'un grand déficit avec les Indes occidentales (principalement représentées par l'importation de sucre), ce déficit étant compensé par d'importants excédents avec les autres colonies. Le tableau situé dans l'angle inférieur droit indique la population des colonies britanniques et des principales puissances étrangères. Il fournit également les exportations britanniques réalisées avec celles-ci et le niveau de consommation par habitant. La population des États-Unis s'élève à 12 millions d'habitants et celle de Russie, le plus grand pays d'Europe, atteint 56,5 millions. La carte à elle seule reflète l'étendue de l'expansion impériale européenne en 1829. La ruée vers l'Afrique n'avait pas encore commencé, et les colonies européennes déjà établies n'étaient guère plus que des avant-postes côtiers, excepté le cap de Bonne-Espérance (aujourd'hui en Afrique du Sud). Le territoire de la baie d'Hudson (qui occupait une grande partie du Canada actuel) s'étend jusqu'à plusieurs États du Nord-Ouest Pacifique américain. Cela traduit les revendications britanniques envers ce territoire, qui ne furent abandonnées qu'en 1846, lorsque la frontière entre les États-Unis et le Canada fut définie par traité au niveau du 49e parallèle nord. La carte fut créée par James Wyld (1790–1836), géographe du roi et fondateur d'une société de publication de cartes reprise par son fils, James Wyld le Jeune (1812–1887).

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

James Wyld, Londres

Langue

Titre dans la langue d'origine

Comparative View of the Extent and Population of the Colonial Possessions of Great Britain and Other Powers

Lieu

Type d'élément

Description matérielle

1 carte : découpée et doublée de lin, couleur ; 39 x 55 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 13 avril 2016