Carte économique de la Géorgie

Description

Cette carte économique en français de la République démocratique de Géorgie fut réalisée en 1918, année de la déclaration d'indépendance de la Géorgie vis-à-vis de l'Empire russe sous un gouvernement social-démocrate. La carte représente les frontières de la nouvelle république, avec la Circassie (la République montagneuse du Caucase du Nord) au nord, la Turquie et la République d'Arménie au sud, et l'Azerbaïdjan au sud-est. Elle indique également les villes et les villages, les ports, les chemins de fer et les ferries reliant le port de Batoum (aujourd'hui Batoumi), sur la mer Noire, à Odessa (aujourd'hui en Ukraine) et à Novorossiysk (aujourd'hui dans la Fédération de Russie). Les couleurs et les ombrages permettent de représenter les différentes régions agricoles du pays, dont celles des pâturages, les régions forestières de culture de la vigne et des arbres fruitiers, les régions de culture des céréales et les zones de cultures spéciales. Ces dernières (répertoriées dans la table située dans l'angle inférieur gauche et identifiées par région) comportent une grande variété de cultures, par exemple le tabac, le thé, le mûrier (pour la production de soie), les noisettes et les plantes décoratives, entre autres. Les symboles indiquent les mines et les carrières de production de minerais de différents types, notamment le cuivre, le plomb, le zinc, l'antimoine, le fer, l'or, le charbon, le naphte et d'autres produits. Le relief est représenté par des points cotés exprimés en mètres. Deux échelles de distance sont utilisées, les verstes et les kilomètres. En 1921, l'Armée rouge envahit la Géorgie, qui devint une république socialiste soviétique, de nouveau sous la domination russe. La Géorgie devint un État indépendant en 1991, suite à l'effondrement de l'Union soviétique.

Dernière mise à jour : 13 avril 2016