Illustrations et explications de diverses machines

Description

Xin zhi zhu qi tu shuo (Illustrations et explications de diverses machines) est un ouvrage compilé par Wang Zheng (1571−1644). Le livre décrit et explique plusieurs machines, conçues par le compilateur lui–même et influencées par la technologie occidentale. Le volume 1 indique le titre, le nom de l'auteur, Wang Zheng de Guanxi, et le nom de l'éditeur, le jeune élève Wang Yingkui de Xin'an. Une courte préface de l'auteur précède le texte. Le livre juxtapose les illustrations au texte. Pour chaque machine, une introduction et une illustration dessinée à la main, accompagnée d'une explication, sont fournies. Une inscription d'appréciation et la prononciation figurent à la fin de chaque élément. Le livre répertorie notamment deux types de pompes d'irrigation, appelées hong xi (pompe arc–en–ciel) et he yin (pompe de la grue qui s'abreuve), une pompe à double action montée sur des véhicules à roues, un moulin à vent, un moulin autorotatif, un quadricycle automoteur, une clepsydre à roues, un type différent de charrue et des arbalètes récemment conçues. La note à la fin de l'ouvrage indique : « Écrit la 7e année (1627) du règne de Tianqiby par Liaoyi Daoren de Guanxi, à Wangtianxuan ». Wang Zheng, de son prénom social Liangfu, et de ses prénoms lettrés Kuixin et Liaoyi Daoren, était originaire de Jingyang, dans la province du Shaanxi. Il obtint son jin shi en 1622, devint juge à Yangzhou et fut promut inspecteur militaire adjoint. Il demanda par la suite à prendre sa retraite. Après le renversement de la dynastie Ming par le chef rebelle Li Zicheng (1606−1645), ce dernier demanda à Wang Zheng de servir auprès de lui, mais Wang refusa fermement. Lorsqu'il apprit que la capitale Ming, Pékin, avait été mise à sac, Wang commença une grève de la faim, puis mourut. Wang Zheng fut très influencé par les jésuites, qui lui firent découvrir la science occidentale. Un autre ouvrage, Yuan Xi qi qi tu shuo (Schémas et explications des machines merveilleuses de l'Occident lointain), fut dicté par le missionnaire jésuite allemand Johann Schreck (1576−1630) et copié par Wang Zheng. Il présente les appareils mécaniques et physiques occidentaux. Wang aida également le missionnaire français flamand Nicolas Trigault (1577−1628) à compiler Xi ru er mu zi (Aide pour les yeux et les oreilles des érudits occidentaux), qui fournit les translitérations et la phonétique des caractères chinois aux Occidentaux apprenant le chinois. Les autres ouvrages de Wang incluent notamment Liang li lue (Un aperçu de deux administrations), Tian wen ci (Questions pour les cieux), Li dai fa meng bian dao shuo (Discours instructif des dynasties passées en quête de la vérité) et Shan ju yong (Vers sur la vie à la montagne).

Dernière mise à jour : 14 avril 2016