Guide des mouvements de troupe : 6 juan. Levé et cartographie des mouvements de troupe : 10 juan. 1 juan préliminaire.

Description

Cette copie renferme deux ouvrages : Xing jun zhi yao (Guide des mouvements de troupe) et Xing jun ce hui (Levé et cartographie des mouvements de troupe). Le premier compte six juan. L'en–tête du juan 1 indique le titre de l'ouvrage et le nom des différents contributeurs : « Xing jun zhi yao, compilé par Hami d'Angleterre, traduit oralement par Jin Kaili [Carl Traugott Kreyer, 1839−1914] et consigné par Zhao Yuanyi (1840−1902) de Xinyang ». Le titre, de quatre caractères, Xing jun zhi yao, en écriture standard, figure également sur la page de titre. Au verso de la page de titre, une étiquette indique : « Imprimé durant l'année Xinchou de Guangxu par le bureau de Shanghai de la Fabrication mécanique ». Établi pendant le mouvement d'autorenforcement des Qing, le bureau général de Jiangnan de la Fabrication mécanique, ou bureau de Jiangnan de la Fabrication mécanique et arsenal de Shanghai, fut le plus important arsenal chinois de la fin de la dynastie Qing. L'année Xinchou correspond à la 27e année du règne de Guangxu (1901). Le nom de l'illustrateur, Cao Zhongxiu de Shanghai, est cité à la fin de chaque juan. Il s'agit ici de la deuxième édition de l'ouvrage. La préface de la deuxième édition, datée de mai 1869 et ajoutée par Hami, lieutenant de l'armée britannique, est incluse au début de cette copie et la postface d'origine à la fin. Chaque juan contient le texte et les illustrations. Dix–huit cartes pliées et formations de combat furent jointes à la fin de la copie, mais elles ne sont pas présentées ici. Après la première édition de cet ouvrage, la guerre austro–prussienne de 1866 éclata, marquant l'utilisation de nouvelles tactiques militaires. Dans cette deuxième édition révisée, le cinquième jie du juan 6 fut réécrit de façon à refléter les développements de la récente guerre. L'ouvrage contient des explications détaillées relatives au transport des troupes et des équipements sur les routes, aux mouvements des troupes et aux télégraphes. Une partie sur les armes à chargement par la culasse fut ajoutée. L'ouvrage aborde également l'optimisation de la force des affaires militaires tout en minimisant les coûts. L'en–tête du juan 1 du deuxième ouvrage indique le titre et le nom des différents contributeurs : « Xing jun ce hui, compilé par Lianti [Auguste Frédéric Lendy], traduit oralement par Fu Lanya [John Fryer] et consigné par Zhao Yuanyi de Xinyang ». Il contient dix juan, en deux volumes. Le titre, de quatre caractères, Xing jun ce hui, en écriture standard, figure sur la page de titre. Au verso de la page de titre, une inscription indique : « Imprimé par le bureau de Shanghai de la Fabrication mécanique ». À la fin de chaque juan, une note fournit le nom de l'illustrateur, Zhao Hong d'Yanghu, et de l'éditeur, Shen Shanzheng de Tong Xiang. Cet ouvrage contient des parties sur les définitions (10 entrées), les méthodes de dessin des troupes en mouvement, les triangles terrestres, les méthodes de levé, l'utilisation des compas de navigation, les méthodes de levé à la planchette, l'utilisation du sextant, les différentes façons de mesurer la hauteur, les levés sur le terrain, les ébauches de dessins des troupes en mouvement et une méthode simple permettant de mesurer les grandes surfaces. Les illustrations des méthodes de levé et de mesure des mouvements des troupes furent ajoutées à la fin de l'ouvrage. La préface, la table des matières, ainsi que les juan 1 à 3, sont présentés ici.

Dernière mise à jour : 14 avril 2016