Relation de ce qui s'est passé de plus remarquable au cours des missions des pères de la Compagnie de Jésus, en Nouvelle-France, dans les années 1671 et 1672

Description

Le prêtre jésuite Claude Dablon (1619‒1697 env.) arriva au Canada à la fin de l'été 1655, et y demeura jusqu'à sa mort. Outre ses obligations de missionnaire, Dablon se passionna pour la géographie intérieure de l'Amérique du Nord, encore largement méconnue par les Européens à cette époque. En 1669, en compagnie du frère Claude Allouez (1622‒1689), il entreprit un voyage autour du lac Supérieur, et contribua ainsi à l'élaboration de la première cartographie européenne du lac. En 1671, Dablon fut nommé supérieur des missions jésuites en Nouvelle-France, et en cette qualité, rédigea Relation de ce qui s'est passé de plus remarquable au cours des missions des pères de la Compagnie de Jésus, en Nouvelle-France, dans les années 1671 et 1672. Ce fut la dernière des Relations à être publiée au XVIIe siècle. Elle relate le voyage d'un missionnaire au pays des Hurons en 1671-1672, résume les activités des sept missions jésuites chez les Iroquois, et décrit la découverte d'une voie de terre vers la baie d'Hudson. Elle fut réalisée sur ordre de Jean Talon, intendant de la Nouvelle-France, par l'un de ses officiers, Paul Denis de Saint-Simon, et par le jésuite Charles Albanel. L'édition originale présentée ici parut à Paris en 1673. Comme toutes les Relations parues à partir de 1633, elle fut publiée par l'imprimerie de Sébastien Cramoisy (1585‒1669), imprimeur du roi, et son fils, Sébastien Mabre-Cramoisy, qui en reprit plus tard l'exploitation.

Date de création

Informations d'édition

Sébastien Mabre-Cramoisy, Paris

Titre dans la langue d'origine

Relation de ce qui s'est passé de plus remarquable aux Missions des Pères de la Compagnie de Jésus, en la Nouvelle-France, les années 1671 & 1672

Type d'élément

Description matérielle

264 pages

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 20 novembre 2015