Samuel de Champlain. Gouverneur général du Canada (Nouvelle–France)

Description

Aucun portrait de Samuel de Champlain réalisé de son vivant n'existe aujourd'hui. Cette lithographie, une contrefaçon de 1854 environ, fut produite à partir du portrait d'un contemporain de Champlain, Michel Particelli d'Émery (surintendant des finances sous le roi Louis XIII), gravé par Balthasar Montcornet à Paris en 1654. Sous le portrait, le faussaire signa « Ducornet », forme altérée de Montcornet. L'œuvre fut très vite attribuée à l'artiste peintre Louis César Joseph Ducornet, né handicapé et peignant grâce à sa bouche et son seul pied. Ce portrait factice de Champlain donna lieu à plusieurs variantes. Champlain, issu d'une famille protestante (bien qu'il devînt catholique), naquit dans le petit port atlantique de Brouage avant 1580. Il combattit dans l'armée du roi Henri IV de 1595 à 1598, avant de passer deux ans dans les Caraïbes. En 1603, il participa à l'expédition commerciale et de reconnaissance menée par François Gravé du Pont (né en 1554 env.), durant laquelle il accosta à Tadoussac, sur la côte atlantique du Canada, puis à Hochelaga (site de Montréal). Marquant le début d'une carrière exceptionnelle pour Champlain, ce périple le fit connaître en tant qu'explorateur, dessinateur, cartographe, colonisateur, propagandiste et auteur de nombreux récits de voyage. Champlain est souvent considéré comme le « père de la Nouvelle–France ». Au service du marchand protestant Pierre Dugua de Mons, il prit part entre 1604 et 1607 au début de la colonisation française en Acadie (actuelle Nouvelle–Écosse). En 1608, il fonda un comptoir d'échange commercial dans la ville de Québec. Jusqu'à sa mort en 1635, Champlain effectua de nombreux voyages entre la France et le Nouveau Monde, œuvrant à l'ouverture de la Nouvelle–France au développement. Principalement intéressé aux connaissances sur le territoire et à sa maîtrise, il remonta la rivière des Outaouais et atteignit la baie Georgienne à l'intérieur du Canada. Il forma des alliances avec les Montagnais, les Algonquins et surtout les Hurons, avec qui il partit en guerre contre les Iroquois à trois reprises.

Dernière mise à jour : 24 mai 2016