Mappemonde en deux hémisphères (projection de Bonne), 1566

Description

Cette mappemonde en deux hémisphères, utilisant la projection de Bonne, fut créée par l'hydrographe normand Guillaume Le Testu (1509−1572). Les cartes dites « de Bonne » commencèrent à employer une projection cartographique conique modifiée à partir du XVIe siècle environ, où les parallèles étaient représentés par des arcs concentriques équidistants d'un cercle et avec une droite verticale figurant le méridien central. L'école normande d'hydrographie fut active dans la province maritime française de Normandie, principalement dans la ville de Dieppe, du début du XVIe siècle au milieu du XVIIe. Ses cartographes possédaient des connaissances approfondies en mathématiques et faisaient preuve d'une ample maîtrise des différentes projections cartographiques utilisées à l'époque. Il s'agissait également pour la plupart de pilotes et de marins ayant acquis une grande expérience en mer. Le Testu effectua de nombreux voyages aux Amériques et en Afrique. La phrase « Banc ou ce fait la pesche des morues » (Banc où se fait la pêche des morues) sur la carte dénote sa familiarité avec les Grands Bancs de Terre–Neuve. Certaines régions demeurent indéterminées, telles que le nord de l'Europe, le Labrador, la Californie, la Sibérie, l'Alaska et le Pacifique Nord. Une inscription sous la mappemonde indique : « Cette carte fut dressée en toute perfection, tant en latitude que longitude, par moi–même Guillaume Le Testu, pilote royal, natif de la ville française de Grâce [...] et achevée le 23 mai 1566 ».

Date de création

Date du sujet

Lieu

Type d'élément

Description matérielle

1 carte : manuscrite sur vélin ; 79 x 118 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 19 août 2015