Major général David Hunter

Description

David Hunter (1802‒1886) fut général de l'Union durant la guerre de Sécession. Né à Washington (district de Columbia), il fut diplômé de l'Académie militaire des États-Unis à West Point, en 1822. Contrairement à de nombreux généraux de sa génération, il ne combattit pas durant la guerre américano-mexicaine (1846−1848). Une division lui fut confiée au début de la guerre de Sécession, en 1861. Il fut grièvement blessé à la première bataille de Bull Run, également appelée première bataille de Manassas, puis réaffecté au département de l'Ouest, dans le Missouri. En 1862, alors commandant du département du Sud, il ordonna la libération de tous les esclaves de son département et, après le refus de sa demande de renforts pour protéger la Caroline du Sud, la Géorgie et les côtes de Floride, il encouragea les anciens esclaves à se joindre à la lutte contre la Confédération. Son ordre fut rapidement annulé par le président Abraham Lincoln qui, pour des raisons politiques, n'était pas encore prêt à accepter des esclaves affranchis au sein des forces de l'Union. En 1864, David Hunter prit le commandement du département de la Virginie-Occidentale et reçut l'ordre de rentrer dans Lynchburg, en Virginie. Il s'empara de nombreuses villes durant sa progression dans la vallée de Shenandoah, mais, croyant à tort que le général Jubal Early avait renforcé les troupes confédérées à Lynchburg, David Hunter retira ses forces, laissant la vallée vulnérable face à l'avancée du général Early vers Washington. Cette erreur provoqua sa démission. Il siégea, par la suite, à la commission militaire qui jugea les conspirateurs impliqués dans l'assassinat du président Abraham Lincoln. Cette photographie provient d'un album de portraits datant principalement de l'époque de la guerre de Sécession par le célèbre photographe américain Matthew Brady (1823-1896), ayant appartenu à l'empereur Pierre II du Brésil (1825-1891), lui-même photographe et collectionneur de photographies. L'album fut offert à l'empereur par Edward Anthony (1818-1888), autre photographe américain qui, en partenariat avec son frère, dirigeait une société devenue, dans les années 1850, le premier vendeur de fournitures photographiques aux États-Unis. Dom Pedro pourrait avoir acquis l'album lors d'un voyage aux États-Unis en 1876, à l'occasion de son ouverture de l'Exposition du centenaire à Philadelphie, en compagnie du président Ulysses S. Grant. Brady naquit dans le nord de l'État de New York, dans une famille d'immigrants irlandais. Essentiellement célèbre pour ses photographies documentant les batailles de la guerre de Sécession, il débuta sa carrière en 1844 en ouvrant son propre studio de portraits daguerréotypes à l'angle de Fulton Street et de Broadway Street à New York. Au cours des décennies qui suivirent, Brady produisit des portraits de figures de proue parmi les personnalités publiques américaines, dont plusieurs furent publiés sous forme de gravures dans des magazines et des journaux. En 1858, il ouvrit une succursale à Washington (district de Columbia). L'album, qui contient également un petit nombre de tirages non photographiques, fait partie de la collection Thereza Christina Maria de la Bibliothèque nationale du Brésil. La collection est composée de 21 742 photographies que l'empereur Pierre II réunit sa vie durant, puis légua à la bibliothèque nationale. Couvrant une vaste gamme de sujets, la collection détaille les réalisations du Brésil et du peuple brésilien au XIXe siècle, et inclut de nombreuses photographies d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord.

Informations d'édition

Edward Anthony, New York

Type d'élément

Description matérielle

1 épreuve photographique : carte de visite, papier albuminé ; 8,5 x 5,3 centimètres

Références

  1. Kanisorn Wongsrichanalai, “Hunter, David,” in Spencer C. Tucker, editor, American Civil War: The Definitive Encyclopedia and Document Collection (Santa Barbara, C.A.: ABC-CLIO, 2013).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 22 mars 2016