Journal de la guerre afghane en 1842

Description

Edward William Bray, jeune lieutenant, servit dans le 31e régiment d'infanterie de l'armée britannique pendant la première guerre anglo–afghane (1839–1842). Au début de 1842, le régiment reçut l'ordre de quitter ses quartiers à Agra, en Inde britannique et de marcher vers l'Afghanistan. Il avait pour mission de rejoindre l'armée du général de division (par la suite maréchal) George Pollock, qui avait été envoyée à Jalalabad pour secourir une force britannique encerclée et assiégée par les troupes afghanes. Dans Journal de la guerre afghane en 1842, Bray offre son témoignage direct, publié plus de deux décennies plus tard, des événements qui se déroulèrent entre le début de l'année 1842 et le mois de janvier de l'année suivante. Le 31e régiment voyagea en plusieurs étapes jusqu'à Jalalabad et atteignit la ville le 13 mai, près d'un mois après que Pollock eut relevé la garnison. Il marcha ensuite vers Gandomak et finalement Kaboul, où il participa aux actions punitives des Britanniques contre la ville. Le journal de Bray se conclut par la marche retour à Agra, via Peshawar. Son récit regorge de détails intéressants. Il raconte notamment qu'au tope de Manikyala, considéré par les autochtones comme la tombe de Bucéphale, cheval d'Alexandre le Grand, les villageois voulurent lui vendre d'anciennes pièces de monnaie grecques. Il décrit de façon saisissante l'avancée à travers les cols, de Gandomak à Kaboul, où les cadavres des soldats britanniques et indiens de la force qui avait été anéantie par les tribus afghanes en janvier 1842 jonchaient le chemin. Bray écrit : « De nombreux soldats anglais, choqués par cette vision, jurèrent vengeance, sentiment accompli au mieux de nos capacités, car nous ne fîmes aucun quartier durant les combats après cela ». Son journal relate, d'une manière qui reflète l'horreur et la brutalité de la guerre, comment les soldats et les civils des deux camps succombèrent aux affrontements ou à la maladie. Par la suite, Bray servit avec distinction durant la campagne d'Abyssinie (aujourd'hui en Éthiopie) en 1868 et la guerre anglo–zouloue de 1879. Il prit sa retraite en 1882 avec le grade de général de division.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Nelson & Company, Londres

Langue

Titre dans la langue d'origine

Journal of the Affghan war in 1842

Type d'élément

Description matérielle

108 pages ; 17 centimètres

Références

  1. R.H. Vetch, revised by Roger T. Stearn, “Pollock, Sir George, first baronet (1786‒1872),” in Oxford Dictionary of national Biography (Oxford, U.K.: Oxford University Press, 2004).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016