Kandahar en 1879

Description

Kandahar en 1879 est le journal du major de brigade Augustus Le Messurier (1837–1916). Ingénieur du réseau ferroviaire indien britannique, Le Messurier rejoignit initialement le Corps des ingénieurs de Bombay en 1856, puis devint ingénieur en chef et secrétaire du gouvernement du Penjab en 1889. En novembre 1878, peu de temps avant le début de la seconde guerre anglo–afghane, il fut affecté aux forces de Quetta, qui étaient alors rassemblées à Moultan (ou Multan, au Pakistan). Sous le commandement du lieutenant général Donald Stewart, cette armée fut l'une des trois colonnes qui envahirent simultanément l'Afghanistan durant la première phase de la guerre. Ayant reçu la mission de dégager la passe de Bolan et les vallées jusqu'à Kandahar, les forces de Quetta connurent moins d'affrontements que les deux autres colonnes. Elles furent toutefois confrontées à de grandes pénuries d'approvisionnement, ainsi qu'à un terrain et un climat difficiles avant de pouvoir atteindre et occuper la ville. Le journal, présenté ici sous forme de livre, sans introduction ni conclusion, raconte les événements liés à la marche vers Kandahar et le service de Le Messurier en Afghanistan avant son retour en Inde en octobre 1879. Les entrées sont réparties en 14 chapitres. Les trois premiers chapitres abordent l'avancée vers Kandahar et les obstacles rencontrés par les forces. Les chapitres 4 à 12 sont consacrés à la vie militaire dans le cantonnement britannique à Kandahar, décrivant les fortifications de la ville, ses caractéristiques naturelles, ses quartiers, ses activités commerciales, ses antiquités et ses divertissements. Les deux derniers chapitres évoquent les préparatifs initiaux de la retraite britannique vers l'Inde après la fin de la première phase de la guerre, ainsi que le rappel des troupes à la suite de la révolte afghane à Kaboul et de l'assassinat de sir Louis Cavagnari, envoyé britannique dans la capitale, incidents entamant la deuxième phase du conflit. Le Messurier ne resta pas en Afghanistan. Il fut renvoyé en Inde, où il servit comme ingénieur en chef et directeur de la Société des chemins de fer de l'État de Mysore. Le journal fut publié à Londres en 1880.

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016