Opuscules catholiques et avant tout savants

Description

Le philosophe, pédagogue et psychologue Juan Luis Vivès (1492‒1540) fut l'un des premiers humanistes, théoriciens de l'éducation et figure de la Renaissance. Il naquit à Valence dans une riche famille de commerçants juifs. Celle‑ci fut contrainte de se convertir au catholicisme afin de protéger la vie et les biens de ses membres et d'éviter de se faire expulser d'Espagne. Ils continuèrent néanmoins à pratiquer le judaïsme dans une synagogue privée, chez eux. En 1482, soit dix ans avant la naissance de Juan Luis Vivès, les membres de l'Inquisition les surprirent en plein service judaïque et ce fut le début de la persécution pour sa famille. En 1509, Luis Vivès se rendit à Paris pour étudier l'art. Il rejeta rapidement l'approche ouvertement dialectique de l'université et les disputes qui l'agitaient pour embrasser les nouvelles doctrines humanistes. Dès 1514, il partit pour Louvain où il en rencontra les principaux représentants de son époque : Desiderius Erasmus, Guillaume Budé, Juan de Vergara et Thomas More. En 1523, il s'établit en Angleterre où il devint professeur de rhétorique au Corpus Christi College d'Oxford. Il fut nommé conseiller auprès du roi Henri VIII et de Catherine d'Aragon, mais il quitta l'Angleterre lorsqu'ils divorcèrent. En 1528, il repartit aux Pays‑Bas et s'installa à Bruges (aujourd'hui en Belgique), où ses talents d'humaniste hors du commun et ses qualités chrétiennes se révélèrent. Ces années furent celles de la maturité artistique. Luis Vivès proposa des théories novatrices sur divers sujets relatifs à la philosophie, l'éducation et la politique. Il suggéra des pistes pour promouvoir la paix dans le monde, l'unité de l'Europe et l'assistance aux pauvres. En matière d'éducation, ses idées étaient celles d'un pionnier et d'un réformateur. Il soutenait que le système éducatif devait prendre en compte les aptitudes naturelles et les talents de chaque élève. Ses écrits font également état de la nécessité de relier les aspects pratique et théorique du processus d'apprentissage. Opuscula aliquot vere catholica ac imprimis erudita (Opuscules catholiques et avant tout savants) rassemble certaines de ses œuvres les plus importantes sur la façon d'enseigner aux jeunes. Cet ouvrage avait pour but de servir de manuel d'enseignement du latin, mais aussi de guide pour adopter les bons comportements. Luis Vivès mourut dans la ville de Bruges en 1540, à l'âge de 48 ans, après une longue et douloureuse maladie.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Pierre Schöffer, Strasbourg

Langue

Titre dans la langue d'origine

Opvscvla aliqvot vere catholica ac imprimis erudita

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

200 pages ; 16 centimètres

Références

  1. Lorenzo Casini, “Juan Luis Vives [Joannes Ludovicus Vives],” in The Stanford Encyclopedia of Philosophy, edited by Edward N. Zalta (Winter 2012 Edition). http://plato.stanford.edu/archives/win2012/entries/vives/.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 5 septembre 2017