Sept siècles de monarchie et la sainte couronne de Hongrie

Description

De Monarchia Et Sacra Corona Regni Hungariae Centuriae Septem (Sept siècles de monarchie et la sainte couronne de Hongrie) est une histoire de la Hongrie couvrant les 700 années ayant précédé sa rédaction, au milieu du XVIIe siècle. Son auteur, Peter Révai (ou Révay, 1568‒1622), fut historien et fonctionnaire du gouvernement. Il fut administrateur héréditaire du district de Turiec à partir de 1598 et gardien de la couronne royale dès 1608. Il officia également en tant que conseiller du roi et juge à la table royale. Cet ouvrage fut publié en 1659, soit 37 ans après la mort de son auteur, par le fonctionnaire d'administration provinciale František Nádašdy (ou Ferenc Nádasdy, 1625‒1671). Il comprend aussi une liste chronologique des palatins hongrois de 1001 à 1655. Celle‑ci fut dressée par le Hollandais Gaspar Jongelincx (mort en 1669), historien à la cour de Léopold Ier de Hongrie (1640‒1705). Les dernières pages du volume contiennent un « Catalogus judicum curiae regiae per regnum Hungariae » (liste des décisions de la cour concernant l'administration du royaume de Hongrie). Révay fut le premier à produire un ouvrage exhaustif traitant des Slaves dans l'historiographie hongroise. Il y expose leurs origines et fournit des documents attestant de leur nombre, de l'étendue des territoires où ils habitent et de la prévalence des langues qu'ils parlent. Son point de vue sur les Slaves a depuis longtemps fait le lit du concept de renouveau national dans l'histoire de la Slovaquie.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Jakob Lasché, Francfort–sur–le–Main

Langue

Titre dans la langue d'origine

De Monarchia Et Sacra Corona Regni Hvngariae Centuriae Septem, Auctore Petro De Rewa Comite Tvrocensi, Ejusdemque Sanctae Coronae Dvvmviro

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

164 pages : illustrations ; 29 x 18 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 28 juillet 2017