Der Freischütz

Description

L'œuvre de Carl Maria von Weber Der Freyschütz (1820, aujourd'hui appelée Der Freischütz, littéralement « Le franc–tireur » ou « Le tireur ») est à bien des égards l'opéra romantique allemand le plus emblématique. Il fut considéré comme le « premier opéra national allemand », même du vivant du compositeur. Weber composa l'opéra à Dresde entre 1817 et 1820. La première, qui remporta un triomphe, se déroula à Berlin le 18 juin 1821 et rendit Weber célèbre en Allemagne et dans le monde entier. L'intrigue est inspirée d'une histoire extraite de Das Gespensterbuch (Le livre des fantômes) de Johann August Apel et Friedrich Laun, recueil de contes populaires et d'histoires de fantômes publié en 1810. Le point culminant de l'opéra est la fameuse scène de la Gorge aux loups, où différentes apparitions surnaturelles accompagnent le moulage nocturne des balles magiques par le jeune chasseur Max, grâce auxquelles il espère remporter un concours de tir face à un rival. En 1851, la veuve de Weber légua la partition autographe au roi prussien Frédéric–Guillaume IV, qui la remit à la Bibliothèque royale (aujourd'hui la Bibliothèque d'État de Berlin). En 1881, lorsque la Bibliothèque d'État de Berlin acquit auprès de Friedrich Wilhelm Jähns la collection Weber, représentant la plupart des biens de Weber jusqu'ici conservés dans la famille, elle entra en possession de la collection la plus vaste et la plus importante de documents d'origine de Carl Maria von Weber ou à son sujet.

Dernière mise à jour : 8 juillet 2015