Lettre de Ludwig van Beethoven à son « immortelle bien–aimée »

Description

Cette lettre est l'un des documents les plus célèbres légués par le grand compositeur allemand Ludwig van Beethoven (1770–1827). Écrite au crayon, elle est adressée à une femme non identifiée, avec qui Beethoven entretenait apparemment une relation amoureuse et qu'il appelle à un moment son « immortelle bien–aimée ». Sa datation est incomplète : la lettre n'inclut que des notes indiquant « le 6 juillet » et « le 7 juillet », et les informations sur le lieu et l'année de sa composition sont manquantes. Les érudits affirment aujourd'hui avec certitude que Beethoven l'écrivit en 1812 à Tœplitz–Schœnau, en Bohême (actuellement Teplice, en République tchèque), alors qu'il séjournait dans les stations thermales de la ville au début d'une longue période de traitement et de réhabilitation. En outre, c'est là que Beethoven rencontra personnellement à plusieurs reprises l'éminent poète allemand Johann Wolfgang von Goethe. L'identité de la destinataire de la lettre demeure inconnue. Depuis la publication initiale de la lettre dans la biographie de Beethoven par Anton Schindler de 1840, les noms de nombreuses candidates furent avancés, de sorte que la recherche de « l'immortelle bien–aimée » est désormais devenue un domaine à part entière de l'étude biographique de Beethoven. Toutefois, cette femme ne fut jamais identifiée de façon définitive. La lettre fut découverte dans les papiers que Beethoven laissa derrière lui, suggérant peut–être qu'il ne l'envoya jamais et qu'elle ne parvint jamais à sa destinataire.

Dernière mise à jour : 8 juillet 2015