Troisième édition des cinq drames du Sud

Description

Cet ouvrage contient cinq drames du Sud : Huan sha ji (Le conte du lavage de la soie), Jin yin ji (Le conte du sceau doré), Xiang nang ji (Le conte du sachet violet), Xiu ru ji (L'histoire du manteau brodé) et Feng ming ji (Le conte du phénix en pleurs). Le conte du lavage de la soie, également appelé Wu Yue chun qiu (Annales des États de Wu et de Yue), en deux juan, fut écrit par le dramaturge Ming Liang Chenyu (1519−1591 env.). Liang, de son prénom de courtoisie Bolong, et de ses prénoms sociaux Shaobai et Chouchi Waishi, était originaire de Kunshan, dans la province du Jiangsu. La pièce compte 45 scènes. L'histoire est inspirée de Wu Yue shi jia (Les familles Wu et Yue) dans Shi ji (Les documents du grand historien) et de Wu Yue chun qiu, par Zhao Ye. Elle traite des Royaumes combattants Wu et Yue de la période des Printemps et Automnes. Le conte du sceau doré, en deux juan, fut écrit par Su Fuzhi, dramaturge du début de la dynastie Ming, sur lequel aucune information n'est disponible, si ce n'est qu'il fut probablement actif pendant le règne de l'empereur Chenghua, également Xianzong (1465−1487). La pièce comporte 38 scènes et raconte l'histoire de Su Qin, sous la période des Royaumes combattants (476−220 av. J.–C.). Le conte du sachet violet, en deux juan, est l'œuvre de Shao Can, de ses noms de courtoisie Wenming et Hongzhi, et de son prénom social Banjiang. Shao Can, originaire de Yixing (dans l'actuelle province du Jiangsu), vécut approximativement durant les règnes de Chenghua et de Hongzhi (1465−1505). La pièce compte 42 scènes. Elle raconte l'histoire du sachet violet subtilisé appartenant à Zhang Jiucheng, de la dynastie Song. L'histoire du manteau brodé, en deux juan, fut écrit par Xue Jingun, de son nom de courtoisie Baichang, qui était originaire de Wujin, dans la province du Jiangsu. Ses dates de naissance et de décès ne sont pas connues. Cette pièce est une histoire d'amour en 41 scènes. Le conte du phénix en pleurs, en deux juan, fut écrit par l'historien et érudit littéraire Ming Wang Shizhen (1526−1590), de son nom de courtoisie Yuanmei, et de ses prénoms sociaux Fengzhou et Yanzhou Shanren, qui était natif de Taichang, dans la province du Jiangsu. La pièce, de 41 scènes, est axée sur le conflit entre des fonctionnaires de la cour, menés par Xi Yan (1482−1548) et Yang Jisheng (1516−1555), ainsi que sur le ministre rusé Yan Song et son fils. Exprimant une certaine préoccupation à l'égard des événements de l'époque, la pièce brise le schéma du chuan qi (drame du Sud), généralement centré sur les principaux héros et héroïne. Cet exemplaire de la collection de la Bibliothèque centrale nationale inclut un commentaire de synthèse, une table des matières et des illustrations au début de chaque juan. En outre, la dernière page de Jin yin ji, de Xiu ru ji et de Feng ming ji présente au–delà du cadre de gauche l'inscription à l'encre : « Changle Zheng Zhenduo cang shu (Livres de la bibliothèque de Zheng Zhenduo de Changle) ». La couverture de Xiu ru ji comporte également une inscription manuscrite, à l'encre rouge, de Renqiu Jushi (nom de plume de Zheng Zhenduo), indiquant que l'exemplaire était une édition imprimée datant de la fin de la dynastie Ming. Les commentaires dans l'ouvrage furent attribués à Li Zhuowu (1527−1602), bien que leur véritable auteur se nommât Ye Zhou, commentateur Ming de fiction et de drame de Wuxi.

Dernière mise à jour : 25 juin 2015