Recueil composite de chants Sao de la région de Wu, sélectionnés et publiés par Baixuezhai

Description

Cet ouvrage en quatre juan est également intitulé Wu sao he bian (Recueil composite de chants Sao de la région de Wu). Il fut compilé par Zhang Chushu et Zhang Xuchu de la fin de la dynastie Ming. Zhang Chushu, de Wulin (aujourd'hui Hangzhou, dans la province du Zhejiang), nommé Qi, et connu sous les prénoms sociaux Saoyin Jushi et Baixuezhai Zhuren, maîtrisait la poésie ci et qu. Zhang Xuchu, de ses prénoms sociaux Banling Daoren et Lingqiao, était le cadet de Zhang Chushu. L'ouvrage contient des préfaces écrites par les frères Zhang, Chen Jiru et Xu Dangshi. Il fut imprimé à Wulin pendant les années du règne de Chongzhen (1628−1644), sous les Ming, par Zhang Shiling, de Baixuezhai. Zhang Chushu compila les trois premiers juan et Zhang Xuchu les édita. Le premier juan comporte une préface de Chen Jiru, suivie d'une sélection de chants, ainsi qu'un autre ouvrage de Zhang Chushu, intitulé Heng qu chen tan (Conversation informelle sur le qu), en quatre chapitres. Les second et troisième juan incluent des préfaces des frères Zhang, puis une sélection de chants, avec des commentaires composés par les compilateurs, et 30 illustrations. Zhang Xuchu compila le dernier juan et y inséra des poèmes. Le quatrième juan fut appelé Wu sao he bian, suggérant que ces chants kunqu appartenaient au style poétique du chu sao. Des chants kunqu du Sud (la forme dramatique la plus ancienne de l'opéra chinois, florissante à la fin de la dynastie des Song du Nord et au début de la dynastie Ming, vers les XIIe−XIVe siècles) furent essentiellement sélectionnés. Pour assurer une large diffusion, les frères Zhang choisirent les meilleurs poèmes et chants Ming, avec des qualités d'érudition et de sincérité. Chaque chant reflète le langage fleuri Ming. Bon nombre d'entre eux sont suivis de commentaires des compilateurs. Les illustrations raffinées et soignées de l'ouvrage représentent des scènes extraites des chants en évoquant un ton riche et paisible. Leur technique d'exécution manifeste une élégance classique. Des figures humaines sont dessinées dans les paysages, caractéristique du style au bloc de bois de Wulin. Les maîtres–graveurs furent notamment Xiang Nanzhou, de Wulin, et Wang Chengpu, de Shexian. Xiang Nanzhou représentait l'école du Zhejiang, plus particulièrement de Wulin, tandis que Wang Chengpu appartenait à l'école de l'Anhui. Les illustrations couvrent des doubles pages, avec des inscriptions dans les parties latérales pour ne pas empiéter sur les images. Toutes les scènes, telles que des étangs, des pavillons, des rideaux de fenêtre, de l'herbe et des arbres, sont habilement disposées sur les pages. Elles incluent également les personnages des chants et reflètent leur histoire. Le graveur au bloc de bois Xiang Nanzhou, de son prénom social Zhonghua, était originaire de Wulin, tout comme les frères Zhang. Il devint très populaire sous le règne de Chongzhen (1628−1644). Ses gravures étaient raffinées, méticuleuses et variées. Xiang Nanzhou réalisa également les illustrations de Xi xiang ji (Histoire d'amour de la chambre ouest), en collaboration avec le peintre Chen Hongshou et l'illustrateur Wei Xian.

Dernière mise à jour : 25 juin 2015