Le nouveau livre sur le prolongement de la vie des parents et l'enrichissement des anciens, en quatre juan

Description

Cet ouvrage contient quatre juan en trois volumes. Il fut initialement compilé par Chen Zhi, de la dynastie Song, puis complété par Zou Xuan, de l'ère Dade de la dynastie Yuan, et édité par Huang Yingzi. L'ouvrage, publié pour la première fois durant la 11e année (1307) de l'ère Dade, contient une préface de Wei Chesun. Les copies de l'édition d'origine sont désormais très rares. Cet exemplaire, dont la table des matières et le juan 1 sont présentés ici, fut imprimé par Zhang Shihong la seconde année (1342) de l'ère Zhizheng de la dynastie Yuan. La famille de Zhang Shihong compta dans sa collection une copie de l'ouvrage. Zhang Shihong adhéra aux principes du livre lorsqu'il prenait soin de sa mère Li qui, âgée de plus de 80 ans, aurait été encore en très bonne santé. Les caractères de la copie de Zhang s'effacèrent et devinrent à peine visibles. En outre, certaines parties avaient disparu. En 1341, il acquit une copie complète de l'ouvrage de Li Zizhen, qui avait été gravée et imprimée à l'académie. Chen Zhi écrivit le premier juan, intitulé Shou qin yang lao shu (Le livre sur le prolongement de la vie des parents et l'enrichissement des anciens). Peu d'informations biographiques sur Chen Zhi sont disponibles. Il fut magistrat du comté de Xinhua, dans la préfecture de Taizhou, durant l'ère Yuanfeng (1078−1085) sous l'empereur Song Shenzong. Le sujet principal de l'ouvrage de Chen est l'enrichissement de la vie des anciens. Le livre contient 15 essais sur la nutrition proprement dite, l'examen des symptômes et le diagnostic par le pouls, les médicaments fortifiants, la personnalité et les passe–temps, les fêtes et la vie quotidienne, le statut social des riches et des pauvres. Il comporte également une mise en garde contre les vices, une introduction à l'enrichissement des anciens tout au long de l'année, des recettes pour mettre en appétit les malades et traiter les affections, ainsi que des formules simples, mais efficaces, en cas d'urgence. Pendant l'ère Dade (1297−1307), Zou Xuan, de Taining (aujourd'hui dans la province du Fujian), compléta l'ouvrage en ajoutant trois juan supplémentaires et l'intitulant Shou qin yang lao xin shu (Le nouveau livre sur le prolongement de la vie des parents et l'enrichissement des anciens). Zou Xuan reçut le prénom social de Binghe, mais il préféra se donner celui de Jinzhi Laoren (Le vieillard qui respecte Zhi). Son grand–père, son grand–oncle et deux mères suivirent le régime prescrit par l'ouvrage de Chen, et ils vécurent tous au–delà de 90 ans, alors que Zou avait déjà 70 ans lorsqu'il composa son livre. Les ajouts apportés par Zou à l'ouvrage d'origine sont étendus et variés. Le second juan contient des essais notamment sur le maintien de la bonne santé et les médicaments. Les troisième et quatrième juan abordent la nourriture et les boissons dans la vie quotidienne, les formules de traitement diététique pour les femmes et les enfants, les exercices de qi gong pour renforcer l'énergie vitale, la culture de la nature intérieure, etc. Zou traite également des autres moyens d'enrichissement, tels que le thé, le vin, l'encens, les sorties, les véhicules, élever des tortues, collectionner des tableaux et jouer de la cithare.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Zhang Shihong

Langue

Titre dans la langue d'origine

壽親養老新書 : 四卷

Type d'élément

Description matérielle

4 juan, 3 volumes

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 25 juin 2015