Aide pour les yeux et les oreilles des érudits occidentaux

Description

Cet ouvrage fut compilé par le missionnaire jésuite Nicolas Trigault (1577–1628), édité par Han Yun, de Jinjiang, et publié par Wang Zheng, de Jingyang (1571−1644). Il inclut des sinogrammes, avec leur phonétique et leurs définitions, et utilise des lettres romaines pour les translittérer, facilitant la compréhension écrite et orale des Occidentaux souhaitant apprendre le chinois. Ce vocabulaire de caractères chinois, avec romanisation, occupa une place importante dans l'histoire de la phonologie. L'auteur révéla s'être inspiré d'un ouvrage antérieur de Matteo Ricci (1552–1610), qui se servit d'un alphabet de 25 lettres pour constituer un système de translittération. Le système alphabétique était composé de cinq voyelles, de vingt consonnes et de cinq marques de tonalité permettant d'écrire les syllabes chinoises. En se basant sur l'ouvrage de Ricci, Trigault créa un système révisé, ensuite appelé système Ricci−Trigault. Cinq mois et trois révisions furent nécessaires pour achever le livre, puis il fut imprimé durant la sixième année (1626) du règne de Tianqi des Ming. Zhang Wenda (mort en 1625) finança la réalisation de l'ouvrage, pour lequel il écrivit une préface, qui est suivie des préfaces de Wang Zheng, de Han Yun et de Trigault. Ce livre est également une œuvre de philologie, contenant trois chapitres sur la forme, le son et la signification des caractères chinois. Le premier chapitre, Yi yin shou pu (Introduction générale à la phonologie), inclut une discussion sur la philologie et présente l'idée majeure du traducteur. Le second, Lie yin yun pu (Les caractères chinois selon les rimes), répertorie les sinogrammes selon les sons phonétiques, en utilisant l'alphabet latin pour les référencer. Le troisième chapitre, Lie bian zheng pu (Liste des caractères chinois selon les radicaux), répertorie leurs sons équivalents écrits en lettres latines. Le titre indique clairement que l'ouvrage fut écrit principalement pour les érudits occidentaux. Il visait à les aider à entendre les sons des caractères, à voir les orthographes en lettres romaines et à prononcer les sinogrammes. Trigault, de son prénom social chinois Sibiao, naquit à Douai, aujourd'hui en France. Il rejoignit l'ordre des jésuites en 1594, partit pour la Chine en 1609, puis arriva à Macao en 1610. Il se rendit à Nanjing l'année suivante. Il fut par la suite transféré à Nanchang, dans le Jianchang, et à Shaozhou pour diriger des travaux de missionnaire. En 1622, le soulèvement politique et la persécution des chrétiens le poussèrent à se réfugier à Hangzhou. Il s'établit à Kaifeng en 1623, puis dans le Shanxi l'année suivante et dans le Shaanxi. Il fonda plusieurs presses à Jiangzhou, Si'an et Hangzhou, et imprima de nombreux livres. Il revint ensuite à Hangzhou, où il se consacra à l'écriture, surtout en latin. Il s'agit ici de son seul ouvrage en langue chinoise jamais publié.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Wang Zheng, Qinjing

Langue

Titre dans la langue d'origine

西儒耳目資

Type d'élément

Description matérielle

4 volumes

Notes

  • Texte incomplet

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 25 juin 2015